Endurance : une conférence qui bégaye d’entrée.

mardi 04 février 2014

  • imprimer

La conférence sur les maux que traverse l’endurance, organisée par la FEI le dimanche 9 Février à l’hôtel Mowenpick de Lausanne (SUI), part-elle du bon pied ?

endurance illustr largeL

www.scoopdyga.com

C’est la question que l’on est en droit de se poser à la lecture du communiqué émis ce jour par la Fédération Suisse des Sports Equestres, très active dans le domaine, depuis les révélations faites par la presse l’an passé.
Cette conférence a fait l’objet d’une préparation sur la base des réponses faites à un questionnaire envoyé aux Fédérations et aux corps constitués, concernés par le problème (associations de cavaliers ou d’experts etc… ).
Ce questionnaire a été émis par l’Endurance Strategic Planning Group (ESPG) mis en place par la FEI afin de tenter de circonscrire l’incendie que connaît la discipline depuis plus d’un an…
Il faisait suite aux premières décisions prises lors de l’AG de Montreux début Novembre 2013.
Toutefois selon Charles Trolliet, Président de la Fédération Suisse, joint au téléphone hier, les réponses escomptées sont peu satisfaisantes.
Pour commencer seuls une vingtaine de formulaires ont été reçus ! C’est à peine 15 % du panel !  « C’est à se demander si les Fédérations on pris la mesure du problème » conclut le Président qui est encore plus contrarié par la façon dont le dépouillement et la synthèse des réponses auraient été effectués.
« Nous avons eu connaissance des réponses faites par certaines Fédérations, car elles nous ont (Fédération Suisse) mis en copie de leurs réponses or les résultats qui serviront de base aux travaux de dimanche, ne sont pas le reflet exact de ces réponses. Certaines n’ont pas été comptabilisées, d’autres plusieurs fois… Par ailleurs les avis des associations, comme celle des Américains par exemple (AERC) ont le même poids que ceux d’une Fédération membre à part entière de la FEI. C’est soit de l’incompétence soit de la malhonnêteté… En Suisse nous avons l’habitude des votations sur tous les sujets, toutes les problématiques de la société. Nous maitrisons parfaitement ce genre de scrutin, les pondérations et corrections à y apporter ou à introduire. La façon dont on a procédé pour préparer cette conférence est tout à fait contestable ». Et Trolliet de préciser : « J’ai interpellé Ingmar De Vos, Secrétaire Général de la FEI sur le sujet, il m’a certifié - ce que je veux bien entendre car il tient probablement à ce que les commissions comme l’ESPG puissent travailler librement - qu’il n’avait pas suivi le dépouillement des votes ». 
Parmi les questions qui sont au centre de l’avenir de l’endurance au sein de la FEI, celle qui consiste à déplacer la responsabilité du cavalier sur l’entraîneur en cas de fraude avérée, resterait toujours aussi sensible que d’actualité…

Communiqué de presse:

Situation insatisfaisante pour la prochaine conférence Endurance

 

 La Fédération Suisse des Sports Équestres est très sceptique au sujet de la phase préparatoire de la conférence Endurance du 9 février 2014, vu la qualité des données qui servira de base pour les discussions à venir. Le groupe de planification stratégique Endurance a créé une base de données à partir des réponses des fédérations nationales à un questionnaire envoyé par la FEI. Du point de vue de la FSSE, l’évaluation de ces réponses n'a pas été effectuée avec des méthodes scientifiquement correctes.
Après réception de tous les questionnaires, ces derniers ont été envoyés pour consultation aux fédérations nationales. Sur la base de cette consultation, la FSSE a fait part de ses critiques dans sa lettre du 30 janvier 2014 envoyée à la Fédération Equestre Internationale FEI sur les points suivants:

  • Certaines fédérations ont répondu plusieurs fois et leurs réponses ont été de ce fait prises plusieurs fois en considération
  • Toutes les réponses n’ont pas été évaluées, ce qui fausse grandement l'évaluation
  • Certaines réponses de quelques fédérations n'ont pas été transmises pour information à toutes les fédérations ou ont été retenues
  • Certains questionnaires transmis à la FEI après la date limite d’envoi ont été pris en compte dans l’évaluation et d’autres pas
  • Sur la base de seulement 19 questionnaires retournés (sur 132 fédérations nationales), l'évaluation apparaît également comme peu pertinente

En raison de cette situation douteuse, la FSSE entrevoit les discussions à la prochaine conférence du 9 février à Lausanne avec des sentiments mitigés. «Nous avons également peu d’espoir d’obtenir des résultats retentissants lors de ces discussions », précise le Président de la FSSE Charles F. Trolliet.
La FSSE soulève également la question de savoir si la FEI est vraiment prête à régler les problèmes dans la discipline endurance et de vouloir imposer des mesures efficaces. Ainsi la FSSE continue d’attendre, comme exigé, que les mesures immédiates proposées pour lutter contre les problèmes de dopage et les abus dans le sport d’endurance soient respectées. Une exigence qui est jusqu’ici malheureusement restée lettre morte depuis mars de l’année dernière.
Pour de plus amples informations:
Charles F. Trolliet, Président FSSE, tél. +41 79 205 32 91, e-mail: trolliet@swissonline.ch

Xavier Libbrecht

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr