Jean-Philippe Francès au 7e ciel à Lignières

lundi 29 juin 2015

  • imprimer

Dernière course entrant pour les sélections équipes de France en vue du championnat, le CEI *** de Lignières a réussi à Jean-Philippe Francès. Il s’impose avec Sky de la Saulire tandis que la 3e place est pour Tabriz de la Majorie sous la selle de Laetitia Pegaz Tocquet qui travaille dans ses écuries.

lignieres 2015 peloton largeL

Jean-Louis Perrier

lignieres 2015 Jean-Philippe Francès avec  Sky de la Saulire   largeL

Jean-Louis Perrier

lignieres 2015 Tabriz de la Majorie et Laetitia Pegaz Tocquet  largeL

Jean-Louis Perrier

lignieres 2015 Philippe Tomas et Chanah largeP

Jean-Louis Perrier

Jean-Philippe Francès avec Sky de la Saulire

Tabriz de la Majorie et Laetitia Pegaz Tocquet

Philippe Tomas et Chanah

previous video next video

 Hécatombe  en Berry
 Le site du Pôle du Cheval et de l’Ane de Lignières se prête remarquablement bien à l’organisation d’une course d’endurance avec ses infrastructures spacieuses. L’organisation mise en œuvre par l’équipe de Christelle Mafille  présente aussi tous les atouts pour la réussite d’une compétition et les cavaliers d’endurance ont été nombreux à gagner le centre de la France en ce dernier week-end de juin. Malheureusement des 42 partants en lice pour le CEI *** ,  14 seulement ont eu une gestion de course suffisamment raisonnée pour faire passer favorablement le contrôle final  à leur monture au terme de ces 162 kms.  En cause  principalement une vitesse excessive  dès les premières étapes courues sous une météo assez propice, le ciel couvert atténuant la chaleur montante. Daniel Thepault avec Elkasir ar Veuzic, un arabe de 12 ans par Fadasir qu’il a fait naître  se détachait dès la première boucle à plus de 20 km/h. Derrière lui les cavaliers confirmés comme  Philippe Tomas et Jean-Philippe Francès ont bien tenté de canaliser la troupe, mais la pression était forte !  Le cavalier seul du breton n’aura duré que trois boucles, éliminé au terme  de la 4e pour boiterie. La course  était alors nettement plus clairsemée avec des retrait de couples  titrés comme les médaillés des JEM Niky de la Fontaine/Franck Laousse.

 En route pour la sélection européenne, ou pas !
 Pas de doute, pour venir à bout du périple berrichon, il fallait des cavaliers d’expérience ! Et le trio gagnant en a même si chacun montait des chevaux novices sur la distance. Au départ de la dernière phase avec  moins de quatre minutes d’avance sur ses deux poursuivants Jean-Philippe Francès et Laetitia Pegaz Tocquet, l’écart ensuite étant proche de la demi-heure, Philippe Tomas savait que l’affaire n’était pas gagnée !  Et en effet c’est groupés que les  trois couples se présentaient sur l’hippodrome pour l’arrivée finale au terme d’un tour sur la grande piste. La ligne droite  a été favorable à Jean-Phillipe Francès et son solide Sky de la  Saulire,  Laetitia Pegaz Tocquet restant plus discrète dans le sprint final avec le 8 ans Tabriz la Majorie ( arabe par  Zadie d’Espiens ).  Sky de la Saulire est un anglo né chez  le nordiste Vincent  Dupont par Chetak et   Butterfly du Cayrou par Habdur. Préservé par son cavalier qui l’a acheté poulain en copropriété avec son naisseur et le monte depuis son année de 6 ans,  ce cheval solide a besoin de sol ferme comme c’était le cas à Lignières.  Avec la qualification de Sky et de Tabriz, Jean-Philippe Francès dispose de quatre chevaux potentiels pour le rendez-vous européen,  avec le classement à Rambouillet de Tarzibus  et celui de son compagnon des JEM  2014  Secret de mon Cœur sur les 120 km de Santorin  où se disputeront les championnats d’Europe. Pour Philippe Tomas, la question  des sélections  semble plus délicate, Chanah la bonne 9 ans par  Sadeders et Daisy du Cayrou par Dia Oua  de l’élevage aveyronnais de Pierre- Yves Julliard ayant dès son retour au paddock  fait l’objet des convoitises du Qatar.  Si Bénédicte Emond-Bon la sélectionneuse de l’équipe de France n’était pas très loquace après cet ultime rendez-vous  se retranchant derrière un péremptoire ‘’  Ce n’est pas moi qui fait les sélections, c’est la DTN . Il faut regarder ce qui va paraitre sur le site fédéral . ‘’, le cavalier du sud ouest était plus bavard :   ‘’  Il ne faut pas se plaindre de voir les cavaliers vendre leur chevaux si on ne leur donne aucune motivation pour aller en équipe de France.  J’ai Saher d’Espiens qui  est 3e du championnat de France à  40 ‘’ de la gagnante, le cheval avait remporté le championnat de France  2014 et il n’a jamais été éliminé ! Il était boiteux lors du stage final pour les JEM mais il n’ y avait rien de grave.  Nous avons un mode de sélection archaïque qui ne favorise pas les bons chevaux dont nous avons besoin pour aller chercher des médailles !   On pourra encore se maintenir avec une médaille  par équipe. De l’or on est passé à l’argent, bientôt ce sera le bronze et après ?  La  France mérite mieux ! ‘’  A suivre avec les résultats de la sélection française après le stage final qui se déroulera mi-août à Chazey sur Ain.

résultats ici

Jocelyne Alligier

Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr