La FEI réagit : suppression des CEI aux Emirats Arabes Unis au mois de mars
jeudi 26 février 2015

Ingmar De Vos
Ingmar De Vos © FEI

Les scandales à répétition et les courageuses prises de positions de certains commenceraient ils enfin à payer ? La Fédération Equestre Internationale annonce en tout cas aujourd'hui qu'elle a retiré de son calendrier, les courses internationales d'endurance qui devaient avoir lieu aux Emirats Arabes Unis au mois de mars.

"Ceci est une mesure d'urgence pour protéger le bien être du cheval cheval et préserver l'intégrité des règlements de la FEI" indique le communiqué qui fait suite à la réunion du comité excéutif de la FEI à Lausanne. "Nous avons rendu nos conclusions aussi rapidement que possible pour que nos recommandations soient présentées au bureau pour être prises en considération de toute urgence", a déclaré le nouveau Président de la FEI, Ingmar De Vos
Les règles concernant l'endurance avaient été renforcées l'an dernier suivant ainsi les recommandations du Groupe de planification stratégique Endurance. Les recommandations prises comportaient, entre autres, des contrôles antidopage supplémentaires, une surveillance accrue des blessures, des sanctions pour les cavaliers en cas de blessure de leurs chevaux, des mesures pour régler les conflits d'intérêts, une augmentation de la responsabilité des cavaliers, entraîneurs et officiels....
Malgré cela , les scandales n'ont pas cessé le dernier en date a éclaté via les réseaux sociaux et mettait en évidence d'après une capture d'écran des images de la Dubaï Racing TV e l’accident d’un cheval sur la piste dans l’indifférence totale (lire ici)
Mardi 24 février, la Fédération Suisse dans un communiqué (lire ici) en appelait à la FEI, menaçait de  ne pas prendre part au championnat du monde endurance élite 2016 à Dubaï et approuvait la démarche de la fédération danoise, qui a quant à elle, interdit à ses cavaliers de participer à des courses du Groupe VII de la FEI  (Algérie, Bahrei,,Egypte, Irak, Jordanie, Arabie Saoudite, Koweit, Lybie, Liban, Maroc, Oman, Palestine, Qatar, Soudan, Syrie, Tunisie, Emirats Arabes Unis, Yemen).

Photo d'archive

Commentaires


Bertrand A | 27/02/2015 22:03
Ceci devrait enfin permettre à la FFE de pouvoir prendre sans grand risque une position vraiment très claire et bien sûr très ferme concernant les pratiques scandaleuses en usage notamment aux Emirats.

CHRISTEL C | 27/02/2015 09:39
On n'y croyait plus !! Eureka !!

BEATRICE C | 27/02/2015 06:54
Il était plus que temps !!!!!!comme toujours il faut attendre de tels drames pour que l'on prenne des mesures fortes.

CATHERINE Z | 26/02/2015 18:40
Enfin... Et s'il n'y a plus de pétrole (eh oui, ça vient d'la bas)... on se déplacera... à cheval... !!!