La France toujours à l’honneur, les Emirats dans le déshonneur

mardi 20 septembre 2016

  • imprimer

Un an après le double sacre espagnol des championnats d’Europe, l’Espagne confirme sa domination sur l’endurance mondiale avec le titre par équipe, et en individuel doublé d'or pour Jaume Punti Dachs et d'argent pour Alex Luque Moral. Au terme d’une course groupée les français prennent la 2e place par équipe dans une course excessivement rapide, plus de 23 km pour la tête de course marquée par la mort d’Ajayeb, la monture de l’émirati Sheick Rashid Dalmook al Maktoum

samorin 2016 Allan Léon et Spirit de Crouz largeL

Eric Knoll

Allan Léon et Spirit de Crouz

Une piste faite pour la vitesse

Depuis l’attribution du Mondial à Samorin, Bénédicte Emond Bon savait que la partie serait difficile voir dangereuse. L’absence totale de dénivelé sur un tracé fait essentiellement d’allers et retours le long des berges du Danube a favorisé un train d’enfer imprimé dès la première boucle : plus de 23 km/h. Les consignes données par la sélectionneuse française à une équipe de cavaliers remontés avec des jeunes chevaux étaient claires : faire une belle course dans les possibilités de leur monture en préparant l’avenir, la médaille étant la cerise sur le gâteau ! Seul Jean-Philippe Francès, médaille de bronze l’an dernier avec Secret de mon Cœur sur ce même site avait carte blanche pour jouer en tête. Une légère boiterie au réexamen après la 3e boucle stoppe sa course. Les quatre autres français Allan Léon/Spirit de Crouz, Julien Lafaure/Sherazade Cabirat, une jument de l’élevage familial, Laetitia Goncalves / Tam tam Tokay et Julien Goachet / Amelia du Cayrou terminent respectivement aux 13e , 14e , 16e et 19e rangs assurant à la France une médaille d’argent source de très grande satisfaction pour le staff français. L’Espagne avec ses deux leaders Jaume Punti Dachs associé à un cheval français Twyst Maison Blanche et Alex Luque Moral / Calandria PH respectivement  aux premières et deuxièmes places après l’élimination au contrôle final des trois premiers chevaux à avoir franchi la ligne d’arrivée, complète sa domination par la 6e place d’Angel Soy Coll/ Qualif du Poncelet (encore un cheval français !). Les cinq premiers sont à une moyenne supérieure à 23,38 km/h avec pour le cheval d’Alex Moral Luque plus de 34km/h sur la dernière boucle !  Les Pays Bas remportent le bronze par équipe tandis que Sheikh Nasser al Khalifa donne le bronze au Bahrein. Tous les cavaliers des Emirats Arabes Unis sont éliminés avec une fois de plus un bien triste scénario.

 Plus jamais ça pour la mémoire d’Ajayeb

 Si Jaume Punti retrouve un titre  un an après, c’est la mort qui attendait sa monture des Européens Ajayeb, PS arabe de 15 ans par Tidjani. Désormais sous selle émiratie, l’alezane qui depuis le titre européen a gagné la Maktoum Cup en janvier avec  Sheikh Hamdam al Maktoume a fait une 120 km  en août avec Sheikh Rashid Dalmook al Maktoum qui la montait ici. En tête de course, Ajayeb a été victime d’une fracture de fatigue sur l’avant dernière étape. L’accident est arrivé à un point d’assistance devant des dizaines de personnes dont Virginie Atger qui ont assisté à une scène d’horreur, la malheureuse jument ivre de douleur s’enfuyant avec un membre disloqué ! Au dégoût a succédé la colère, notamment de Christophe Pélissier vétérinaire de l’équipe de France venu en plein vet-gate mettre les officiels devant leurs responsabilités, car pour tous les observateurs la pauvre Ajayeb  n’aurait jamais du repartir sur cette boucle après son contrôle vétérinaire ! Bénédicte Emond Bon ne craignait pas de souligner la corruption qui dès le départ a marqué ce championnat : ’ Il y a eu un tirage au sort pour l’attribution des zones de grooming. Nous n’avons pas eu un bon emplacement, mais c’est le jeu ! En revanche notre surprise a été de voir les italiens qui avaient une bonne place la céder aux EAU ! Le chronométrage effectué par Styria  a été totalement déficient avec beaucoup d’erreurs, il était impossible de savoir où on en était ! Ce n’est pas possible que la FEI ne réagisse pas sur ce qui c’est passé sur ce championnat ! Beaucoup de professionnels sont écœurés et remettent en question leur avenir dans la discipline !  ‘’ Les réseaux sociaux se sont largement fait l’écho d’un hommage à Ajayeb et maintenant  la FEI doit prendre ses responsabilités.

Jocelyne Alligier

  • imprimer

0Commentaires

SOPHIE N | 22/09/2016 22:07
RADIATION A VIE !!
ca suffit ces conneries !! la gloriole et le pognon !!
bien content d avoir cesse toute activie en endurance


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 80 Pascal Forabosco

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr