Adolfo Cambiaso s’est offert sa 8ème Queen’s cup

lundi 13 juin 2016

  • imprimer

Grâce à Adolfo Cambiaso et à Juan Martin Nero, Dubaï bat La Indiana. Les Français HB polo team, des frères Pailloncy, sont 3e du plus prestigieux tournoi européen, à 22 goals.

palermo 2014 Adolfo Cambiaso La Dolfina largeP

R&B Presse/P.Renauldon

Adolfo Cambiaso La Dolfina

Considéré comme le meilleur joueur du monde Adolfo  Cambiaso, est-il un leader incontesté et inusable ?
Très contesté mais qui l’emporte encore une fois à Windsor. Il assure son équipe, Dubaï de la victoire, même si au départ elle était parmi les candidats sérieux, rien n’était fait. Son capitaine,Rashid Albwardy, avait recruté 2 vedettes argentines, deux handicap 10 Adolfo Cambiaso et Juan Martin Nero. Prodigieux spectacle. Adolfo, lors d’un match de sélection a carrément marqué 9 buts à la file.
Bon, en face il y a 12 équipes, les « autres » meilleurs joueurs du monde et notamment le tenant du titre, King power foxes avec les frères Facundo et Gonzalo Pieres. De sérieux candidats aussi. Mais ils ont été battus deux jours avant par La Indiana.

Dimanche 11 juin le Guard polo club vibre pour Dubaï favori et les 6 000 spectateurs (des connaisseurs fervents) portent ses efforts. Adolfo s’est encore surpassé. Le match a démarré à toute vitesse, à sens unique. 9 à 4 à la mi-temps. L’affaire a l’air dans le sac, d’autant que son adversaire La Indiana a du mal à trouver son rythme et multiplie les fautes entraînant une pluie de pénalités. Le public est déçu, surtout ceux qui ont assisté à leur précédent match contre les Fox où ils avaient produit un jeu collectif rapide et ingénieux.
Il a donc fallu attendre le 4e chukker pour que La Indiana retrouve ce type de jeu inspiré, joli à voir et fluide. Bonne idée puisqu’ils ont marqué 4 buts en 4e période. Relançant le suspens, notamment grâce au fabuleux Julian de Lusarreta, tireur implacable.

Cela n’a hélas pas suffi pour retenir Dubaï qui menait toujours par 11 à 9 à la dernière période. Cet ultime chukker a été utilisé à plein, les deux équipes marquant vite et bien. A 11 secondes avant la fin, on était à égalité mais Adolfo Cambiaso a obtenu une pénalité et plaqué la balle entre les poteaux. Comme une signature, pour confirmer sa domination dans le tournoi.
Laurent Feniou, directeur de Cartier Grande-Bretagne a cependant sacré Julian de Lusarreta meilleur joueur du tournoi et son cheval Volcan le meilleur de la coupe. Ce 13 ans noisette appartenait à Bautista Heguy, une autre famille légendaire du polo en Argentine.

Sur les trois équipes françaises, Talandracas d’Edouard Carmignac  s’est arrêté en pool, La Bamba de Areco menée par Jean-François Decaux est arrivée en 4e de finale et HB polo team, codirigée par Sébastien et Ludovic Pailloncy se classe 3e, en battant Sifani par 10 à 9 après un rude combat face à une formation comportant 3 joueurs à 7 de handicap, bien coordonnés. Jouant en rouge et bleu, les Pailloncy ne le sont pas moins. Ludovic, N° est très offensif, Sébastien joue en défense.
Lors de la petite finale, ils ont mené la danse pendant les 3 premières périodes, menant jusqu’à 7 à 2. Puis ils ont un peu ralenti jusqu’à ce que l’attaquant de Sifani, Juan Gris Zavaleta, littéralement déchaîné, remonte le score à 9 contre 9. Il a fallu LE goal en or pour conclure sur une pénalité.

Installés en Angleterre depuis plusieurs années, les Pailloncy constituent une vraie équipe de famille avec leurs parents. « Le polo nous a amené en Grande-Bretagne car en France on se retrouvait isolés cinq mois d’hiver et il n’est pas possible de jouer avec une formation constante à haut niveau en permanence. En Angeterre oui car les tournois à 20 et 22 goals se suivent. »
Ils travaillent avec  John Horsewelle comme coach, Ignacio Toccalino « leur pro argentin » avec qui ils s’entendent bien. Pour la Queen’s ils ont retenu le meilleur joueur anglais David Stirling, han 10.
Ludovic et Sébastien Pailloncy ont commencé avec Stéphane Macaire, Deauvillais comme eux,  qui leur a ouvert quelques portes pour devenir professionnels.
Tout ce beau monde va se retrouver pour le British Open Championship sponsorisé par Jaeger Lecoultre, un 22 goals également. Nos trois équipes françaises reprennent le flambeau, Talandracas, La Bamba de Areco, HB polo team et Murus Sanctus les rejoint, avec Corinne Ricard à sa tête.

Photo d'archive

Elisabeth Gillion

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr