L’Argentine championne du monde de polo à Sydney.
mardi 31 octobre 2017

argentine chili
argentine chili

L’Argentine a été sacrée pour la 5ème fois championne du monde de polo à Sydney. Elle a battu le Chili, tenant du titre par 8 à 7 dimanche 29 octobre.

Comme souvent au polo il s’en est fallu d’un rien pour emporter la victoire. Le match entre l’Argentine et le Chili (tenant du titre) s’est avéré trépidant, incertain, brillant jusqu’au but. Les deux équipes étant de force, aucune n’a réussi  à creuser le trou, d’une période à l’autre, le score est resté collé à égalité, au maximum avec un point d’avance, un coup pour les Argentins, un coup pour les Chiliens. Ils sont tous très jeunes, ils ont la pêche, on a l’impression que rien ne va les arrêter...

A l’entrée de la dernière période on est donc à égalité et comme le Chili marque à la 6è minute, on croit que l’affaire est entendue. Mais comme un diable sorti de sa boite, le jeune Argentin Lucio Fernandez Ocampo (han2) vole la balle et file au but. Il a le handicap le plus faible du quatuor mais c’est lui qui sauve la maison en marquant à la dernière seconde.  Magnifique.
On est reparti pour une période supplémentaire et là, le règlement est implacable, c’est le premier qui marque qui gagne. Lucio Fernandez Ocampo recommence et marque le but en or. L’Argentine est championne du monde pour la 5è fois grâce à Hector Guerrero (han 5), Valentin Novillo Astrada (han 5) et Tomas Panello (han 4), sacré meilleur buteur du tournoi avec 18 buts au compteur.

Si les Argentins étaient favoris car ils avaient remporté tous les matches de qualification, les Chiliens sont loin d’avoir démérité, citons-les : José Martinez (han 2), José Zegers (han 5), Andres Vial (han 2 et Jose Pereira (han 4).

Lors de la petite finale qui se déroulait entre l’Angleterre et les Etats-Unis, les Anglais ont pris la main et gagné par 6 à 5. En fait, ils ont continuellement mené mais juste ce qu’il fallait, d’un point, jamais plus, touorus tenus à la culotte par leurs adversaires. Encore une fois il n’en s’est fallu de peu ...

Rappelons que le championnat du monde se joue à 14 goals, avec un seul joueur classé handicap 5 maximum autorisé. Si la France a été éliminée par l’Espagne au printemps dernier, on trouvait 8 équipes à Sydney : l’Espagne, l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Australie (pays hôte), l’Argentine et le tenant du titre, le Chili.

 

Images, résumés des matches sur :

www.pololine.com

www.fippolo.com