L’Italie, 1ère championne d’Europe de polo féminin.

lundi 08 mai 2017 - Picardie

  • imprimer

Le poloclub d’Apremont Chantilly vient d’accueillir le 1e championnat d’Europe féminin : une semaine très sélective pour un polo de haut niveau.

polo 2017 europe fille largeL

R&B Presse / Pascal Renauldon

Les spectateurs qui regardaient d’un peu haut l’idée d’un championnat purement féminin n’en revenaient pas de la vitesse, de la subtilité, de la puissance de tir de ces dames. Alors que la pluie et le vent gênaient plutôt leurs déplacements, les 4 Italiennes et les 4 Françaises nous ont offert un match rude, rapide, offensif avec des initiatives personnelles spectaculaires.

Les équipes allemandes et Anglaises étaient du même tonneau, avec de brillantes joueuses habituées aux compétitions internationales mixtes comme les sœurs Shroeder, Lucy Coddington et Lottie Lamacraft, quatre « terreurs ».

Les bleues coopèrent sous la houlette de Caroline Anier (ancienne meilleure joueuse mondiale, 1e française, han 5) avec Charlotte Garaud (han 3), Léa Siboni (han 0) et la benjamine Adèle Renauldon (han 1). Elles en veulent, répétant qu’elles sont là pour gagner. Elles ont en effet emporté tous leurs matches de sélections.

Mais l’Italie aligne la terrible buteuse Ginevra d’Orazio (han 3), les sœurs Maria Victoria et Constanza Marchiorello (han 3 et 4) avec Ginevra Visconti Bassetti. Certaines passent l’hiver en Argentine. Elles sont aguerries, déterminées. Mais elles sont amateurs et n’ont jamais joué ensemble avant ce tournoi.

C’est parti !

L’Italie ouvre le score avec un long tir bien amené et saisit toutes les occasions, se faufile vite dans tous les trous de souris pour réaliser une rapide percée et pousser sa balle au but. C’est la technique qui a réussi jusqu’ici à la France ... logiquement appliquée par l’adversaire ! Du coup, les deux équipes se marquent deux par deux, sans laisser l’autre se détacher, la France se rattrape et en fin de 1e période gagne par 2 à 1. En fin de 2e période on est à 2 à 2.

Après la pause, nouvelle tactique, la France joue autour de Caroline Anier pour « assurer ». Jusqu’ici on a vu uniquement de vrais goals. Pas de pénalités transformées.

Mais les Italiennes qui ont loué des chevaux frais ne se laissent pas impressionner et reprennent l’avantage. Et marquent deux fois. Saluons la dextérité de Ginevra d’Orazio, époustouflante. Sinon l’essentiel des deux dernières périodes offre un jeu compact, serré, où les pénalités se succèdent.

2 à 5 à l’entrée de la dernière période. Le jeu devient plus décousu, les tirs sont ratés de peu, Charlotte Garaud loupe 3 pénalités de suite car sa balle glisse et ralentit sur l’herbe mouillée avant d’entrer entre les poteaux. Dommage. Les Françaises pouvaient se rattraper... Elles finissent par 3 contre 5.

L’équipe étaient sponsorisée par Moresque et Marbella Paris, le tournoi par Richard Mille, Omedia, Engel & Volkers, Paprec, la région le département ;..

www.poloclub.com

www.fippolo.com

www.francepolo.com

Elisabeth Gillion

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 85 - Anne-Sophie et Arnaud Serre

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr