Le polo français à la hausse.

jeudi 20 avril 2017

  • imprimer

Cette saison les tournois de haut niveau se multiplient ; 6 sites se développent, chacun avec sa personnalité. La tendance est à l’ouverture. Le polo est-il sorti de ses réserves ?

polo chantilly 2014 largeL

RB press

Il y a 20 ans on pouvait jouer à Paris-Bagatelle le weekend et à Deauville l’été, entre soi. La révolution est venue avec Patrick Guerrand Hermes qui a créé Apremont-Chantilly en 1995, l’a voulu accessible. Puis sont arrivés La Baule et  Saint-Tropez. Le niveau monte, le nombre des licenciés aussi (+-900), les cavalières arrivent en nombre et la liste des tournois de haut niveau s’allonge. Alors, y a-t-il trop de tournois ? Est-ce que le polo français est en train de rattraper la Grande-Bretagne où les professionnels ont la possibilité de tourner toute la saison ?

2017 marque un moment charnière.

Le club privé de Paris-Bagatelle ouvre la saison à 8/10 goals, avec deux tournois successifs avant l’historique Open de Paris,  du 10 au 25 juin, pour sa 123è édition. Chantilly où 9 terrains permettent de jouer toute l’année, est ouvert ; il a pris la tête avec un bon tiers des licenciés français. Du 29 avril au 7 mai, il accueille les play off européens du championnat du monde et le championnat d’Europe féminin.  Ensuite s’alignent 3 tournois 8/10 goals de mai à juillet et une compétition féminine. En août, l’équipe dirigée par Philippe Perrier, par ailleurs DTN, gère les tournois à Deauville. Là l’ambiance est particulière puisque les terrains sont au cœur de l’hippodrome et qu’on joue aussi pendant les courses. Pour relancer la station qui avait perdu des équipes, le président Jean-Edouard Mazery a amélioré les sols et modernisé les écuries ; il offre des démonstrations sur la plage et des défilés en ville pour attirer le public dans son espace un peu difficile d’accès pour les néophytes. Après des années de vache maigre, il renoue avec la tradition prestigieuse de la gold cup à 16 goals en août, plus la silver et la bronze à 6/8 goals –sans parler des parties réservées aux filles et aux gamins. L’école de polo est ouverte toute l’année et l’hiver il propose des matches indoor.

Prés de La Baule, le club de Jean-François Decaux géré par Thierry Vétois est le seul à disposer de trois revêtements où l’on peut taper la balle en tout temps : du sable au bord de la mer, de l’herbe et un mélange original associant bois, sable  et résine sur caoutchouc broyé. On y joue l’été, plutôt à 4/6 goals.

Enfin, Saint-Tropez est le site qui a le plus investi pour le polo (200 boxes, des terrains, des villas pour les joueurs et d’autres pour les palefreniers, des terrains de sport ...). On y joue pour la 1e fois, dès le mois de mai à 8/10 goals. La maison, acquise par Alshair Fiyaz, prévoit 8 tournois jusqu’en septembre. En août on pourra jouer en parallèle à 12/15 goals et même à 15/18. Un record dans ce pays. Saint-Tropez joue la carte du séjour au soleil dans une ville festive. Alshair gère l'affaire avec le soutien de la famille argentine Pieres, une des plus célèbres et des plus efficaces dans le domaine

En septembre, retour à Apremont-Chantilly pour l’Open de France, qui sert un peu de juge de paix de la saison, à 16 goals sur trois semaines. Un tournoi féminin se joue sur une semaine.

Citons encore une expérience spécifique, celle de la famille Ström à Sainte-Mesme prés de Dourdan, qui invite des joueurs latinos et européens à participer à un tournoi amateur du 1é au 9 juillet, avec des cours du Pr Eduardo Amaya en prime.

Bref, beaucoup de tournois de haut niveau, mais ici les équipes sont entre 4 et 6 à se  disputer le titre contre une douzaine dans la campagne anglaise et nous n’avons aucune rencontre au-delà de 18 goals quand les Britanniques ont 3 tournois à 22 goals qui réunissent les meilleurs joueurs du monde. Sur les deux rives de la Manche, la compétition entre les sponsors horlogers, bijoutiers et parfumeurs est la même ...

Ceci dit, le polo français se diffuse, se popularise, l’élevage progresse, l’enseignement du paddock polo gagne des adeptes  dans les poneys clubs ...

www.francepolo.com

www.pololine.com

Elisabeth Gillion

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 94 - Benoit Cernin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr