Polo Apremont : hautes personnalités, haute école, haute couture
lundi 25 juin 2018

Max bosch contre naomi schroder POLO CHANTILLY 2018
Duel entre Max Bosch et Naomie Schroder © RB Presse

La finale de la Charity cup, 2e tournoi 12 goals de la saison au poloclub de Chantilly, était doublée d’une journée indienne et d’une opération charitable à l’initiative de la princesse Diya Kumariji, présidente de l’association Nobility for ability et de son fils Sawai Padmanabh Singh, maharadjah de Jaïpur.

Los Nocheros (en noir) ont démarré vite et fort, sous la direction de Valentin Novillo Astrada (han 5) qui a marqué tout le match de son empreinte. Avec son capitaine Sebastian Schneberger, le jeune Français Louis Jarrige (han3) et Max Bosch (han3), ils ont fait la loi et mené de bout en bout par des longs coups de dégagement, des actions collectives bien coordonnées (les 4 ont marqué), s’envolant jusqu’à 6 contre 1. En face, la brillante Naomi Schröder n’a pas trouvé le mode d’emploi pour les contrecarrer malgré les ordres criés à toute volée par son Argentin vedette, Martin Aguerre (han7), malgré les coups de butoir du terrible Santos Anca (han5) et l’expérience de Tommy Rindechnecht… Il faudra attendre la 4e et la 5e période pour qu’ils s’ajustent, jouent fluide et remontent au score jusqu’à 7 à 9… Pas mal.

Le match est très agréable à regarder : les arbitres laissent jouer, on a peu de pénalités et de belles bagarres suivies de longues passes suivies de galops frénétiques… Sous le soleil de Chantilly, voilà un moment de bonheur pour le public gâté par cette journée très spéciale.

La meilleure jument du tournoi appartient à Valentin Novillo Astrada qui en est d’autant plus fier qu’il l’a travaillée dès son plus jeune age. Charrua (Calito x Uruguya) est une pur-sang de 9 ans qui n’a pas courru mais a tout de suite été orientée vers le polo à cause de son petit gabarit. Beau symbole, elle est née dans le haras La Francia (province de Cordoba) !

La petite finale du matin a donné la 3e place du tournoi à In the Wings, l’équipe d’André et Lavinia Fabre, boostée par leur fidèle Pancho Bensadon. Ils ont battu Land Rover, l’équipe construite par Alexandre Sztarkman, associé pour la 1e fois à son fils Sam de 16 ans (qui a fait impression). Pour sa part, Sainte-Mesme, l’équipe de la famille Ström, qui cumulait la Charity cup à Chantilly et le 124è Open de Paris Engel & Volkers à Bagatelle, est remontée à la capitale pour disputer la finale contre la Concepcion (dirigée par Hanspeter Spek). Bonne idée puisqu’elle a gagné par 7 à 4 ! A Apremont, le second match a vu la victoire du poloclub de Chantilly, sur l’équipe indienne de Jaïpur, emmenée par le maharadjah lui-même.

Entre les deux matches, le dresseur cascadeur Mario Luraschi, habillé en prince de la renaissance italienne, a offert une démonstration de haute école avec un majestueux cheval ibérique et la couturière Charu Parashar a offert un défilé de mode. Ses mannequins été revêtues de soiries superbes et de cachemires comme il se doit …

Le 3e tournoi de 12 goals démarre le weekend prochain à Apremont, avec la coupe PGH (pour Patrick Guerrand Hermès, le fondateur du club). Et comme tous les clubs maintenant proposent un tournoi féminin, il est doublé de la Ladie’s cup.

Plus d'informations ICI