Polo : argent et bronze pour le Touquet au challenge de France
mercredi 19 octobre 2016

La Mariana 2016 équipes de polo du Touquet
Les deux équipes de polo du Touquet. © Photo coll.

Le week-end dernier, aux écuries de la Mariana dans les Yvelines, les deux équipes du Touquet Polo Club ont réussi la performance de monter sur les 2e et 3e marches des championnats de France -1/+1, derrière l’équipe de la Mariana Polo Club.

Une belle performance pour l’équipe noire, en argent, composée de Pierre Favier, Luane Peillon, Emmanuel Lopez et Antoine Carli, qui a ainsi grillé la politesse aux Rouges, représentés par Maxence Dupont, Thomas Devineau, Alexandre Devineau et Romain Darroux. Ces derniers finissent honorablement le championnat, en prenant la 3e place sur les 14 équipes engagées sur le week-end, venues notamment de Sologne, de Bretagne, des régions du sud et du nord de la France. “Il s’en est fallu de peu pour que nous empochions l’or et l’argent, sourit Daniel Devineau, président du TPC, évidemment très heureux. Ce classement nous réjouit, notamment parce que nous sommes montés de niveau depuis l’année dernière”. En 2015, les deux équipes aux couleurs de la Côte d’Opale affichaient un cumul de -4/-2. Et s’étaient affrontées en finale. “Les deux équipes se sont cette année inclinées devant celle de la Mariana, dont les écuries sont situées dans les Yvelines”.

Un terrain puis une école de polo au Touquet?

Les joueurs amateurs qui constituent les deux équipes du Touquet partent, il faut le mentionner, avec quelques handicaps. “Ils s’entraînent finalement assez peu tous ensemble, poursuit Daniel Devineau. Au Touquet, il y a la plage, un petit terrain en herbe où se jouaient autrefois des matchs de rugby, mais pas de terrain spécifique pour l’entraînement des joueurs et de leurs chevaux. Et comme tout le monde ne réside pas au même endroit, ce n’est pas toujours facile de se réunir”. Certains cavaliers jouent de la crosse aux écuries de Peuplingues, situées à environ une heure du Touquet, entre Boulogne et Calais. “D’autres s’entraînent à Chantilly”, précise le président, qui réunit tout le monde à l’occasion du tournoi qui clot la trêve hivernale, et qui se joue sur la plage du Touquet début avril. “L’idéal serait évidemment d’avoir un vrai de terrain d’entraînement à l'intérieur du stade équestre du Touquet, conclut Daniel Devineau. Au sein de la structure, il est aujourd’hui possible de pratiquer saut d’obstacles, dressage et concours complet. Pourquoi pas le polo, pour compléter ce bel ensemble? Avec un équipement tel que celui-ci, une école de la discipline pourrait même voir le jour. La Municipalité voit ce projet d’un bon œil. Maintenant, il faut le concrétiser…” 

Résultats ici