Test-match France-Brésil: Le polo français en hausse ... mais les Brésiliens gagnent.

mardi 16 juillet 2013

  • imprimer

Le Brésil gagne par 5 à 4 cette rencontre organisée par la fédération française de polo à Chantilly, au meilleur niveau, à l’occasion du 14 juillet.

photo polo largeL

Photo par Jacky Macé

Premier événement, qui montre que le polo français est à la hausse : pour la première fois, la France aligne une équipe qui totalise un handicap de 17 goals. Brieux Rigaux et Pierre-Henri N’Goumou sont classés 5, Clément Delfosse 4 et Robert Strom 3 (Edouard Pan, han.4 est remplaçant).
C’est la première fois que ces quatre joueurs sont ensemble à ce niveau, même si les deux premiers sont souvent partenaires d’une même formation et les deux derniers appartiennent à l’équipe de Sainte-Mesme.
 
Seconde tendance, bien dans l’esprit généreux du polo, les Brésiliens montent des juments prêtées par Patrick Guerrand- Hermès, Philippe Fatien, Pierre-Henri N’Goumou, Capellari ...
 
Troisième tendance, les Brésiliens se connaissent bien. On compte trois Junqueira, Deuler, Renato et Luiz. Quant à Silvio Coutinho il est leur complice depuis longtemps. Certains ont gagné à Chantilly le championnat du monde en 2004, ils ont une parfaite connivence et une bonne expérience du polo à très haut niveau (si les tournois 18 goals sont rares en Europe, hormis la coupe d’or à Deauville, Sotogrande en Espagne et Windsor en Angleterre, ils sont légion en Amérique latine).

Les Français jouent plutôt sur 10/12 goals (voire moins) et ne sont pas familiers d’une stratégie à bâtir avec quatre excellents face à quatre excellents ...

Un peu désorganisés durant les deux premières périodes qui s’achèvent sans aucun  but, les tricolores se reprennent, leur défense se fait implacable, mais les Brésiliens gardent la main, voient de loin les couloirs vides où se faufiler et marquent. On assiste à une rude bagarre et à des marquages sévères, en paquets serrés.

Les Brésiliens osent de longues balles qui dégagent à l’autre bout du terrain, font preuve d’une parfaite complicité et réussissent. Les tricolores sont un peu plus précipités et moins chanceux. Le match est si compact et si rapide que les arbitres sifflent souvent, discutent beaucoup, longtemps, ce qui casse le rythme du jeu ...

A la fin de la 3è période, la France mène 3 à 2. On espère qu’elle a trouvé la faille, mais le Brésil est rapide et efficace ... Il maintient l’avantage : 4 à 3, 5 à 3, pour finir à 5 à 4. « C’est la rançon de l’expérience, de la cohésion, » explique le DTN, Philippe Perrier.
Joli geste de courtoisie après la remise des prix, les Brésiliens demandent à leurs adversaires d’échanger leur maillot avant de quitter le terrain.
 
 
www.poloclubdechantilly.com

Elisabeth Gillon

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr