Week-end polo à Peuplingues

mardi 30 août 2016 - Nord-Pas-de-Calais

  • imprimer

Pour la seconde année consécutive, les écuries de Peuplingues (62), situées près de Calais et gérées par Antoine et Richard
Boutroy, ont organisé ce week-end, 27 et 28 août, un tournoi de polo. Un événement qui devait réunir environ 25 cavaliers, mais dont l’envergure a été quelque peu revu à la baisse.

polo peuplinges largeL

Sylvia Flahaut

“En polo, beaucoup de joueurs louent leur monture et il y a eu un imprévu de ce côté. Tout le monde n’était pas présent”, a regretté Antoine Boutroy. Installée également de la Côte d’Opale, mais plus au sud, l’équipe du Touquet, polo rouge sur le dos, avait néanmoins fait le déplacement. Les cavaliers se sont ainsi retrouvés à une dizaine, pour en découdre dès le samedi après-midi. Si le nombre de cavaliers a été moins élevé que prévu, les joueurs ont également choisi de réduire le temps des périodes de jeu, en raison des fortes chaleurs. Samedi après-midi, il ne faisait en effet pas loin de 30°c sur le vaste terrain de paddock polo des écuries de Peuplingues.

Côté résultats, à un niveau -3, -1, c’est Peuplingues qui a mené la danse, devant Le Touquet et la seconde équipe calaisienne, le CPCO (Cercle Polo Côte d’Opale). “C’était finalement plutôt un entraînement qu’un tournoi, mais cela nous a quand même permis de nous mesurer, le tout dans une ambiance détendue”;
Antoine Boutroy, issue d’une famille d’agriculteurs, a aménagé son terrain de paddock polo il y a cinq ans. A leur sortie d’école, les deux frères choisissent de s’investir dans l’exploitation familiale et d’y développer notamment l’activité chevaux. “Au départ, il n’y avait qu’une dizaine de pensions et les propriétaires s’occupaient eux-mêmes de leur cheval, indique Antoine Boutroy. On a proposé par la suite différentes formules aux cavaliers et puis on a aménagé des pistes”. L’activité se développe et différentes disciplines, l’endurance, le saut d’obstacles, l’équitation western, sont pratiquées par les cavaliers. “Et puis, un cavalier, amateur de polo, a choisi de mettre son cheval en pension à la maison, indique Antoine Boutroy. C’était il y a quelques années. On a discuté de la pratique de la discipline et j’ai choisi d’aménager un terrain en herbe d’un hectare pour que les cavaliers puissent s’initier à la discipline et s’entraîner”. L’engouement est de mise : l’année suivante, Antoine Boutroy double la superficie de la piste, auparavant champ de pommes de terre. Le gérant s’y met également. Aujourd’hui, chaque semaine, il loue son terrain à des équipes de la région et de Belgique. “Il n’y a pas beaucoup de terrain comme celui-là dans les Hauts-de-France. On passe du temps à l’entretenir et cela a un certain coût”. Devenu pratiquant régulier et parce que deux équipes se sont depuis créées aux écuries de Peuplingues, Antoine Boutroy pense à agrandir encore davantage sa piste. “Aujourd’hui, c’est du paddock polo, on joue généralement à trois contre trois. On voudrait pouvoir jouer à huit cavaliers, sans manquer d’espace”, termine le gérant.

Sylvia Flahaut

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr