Alexandra Paillot gagne Deauville
dimanche 06 août 2017

Alexandra Paillot Polias de Blondel CSI 3* Deauville 2017
Alexandra Paillot et Polias de Blondel © Eric Fournier

Scénario idéal à 11 comme prévu dans le GP 1.50 de Deauville alors que 9 français (et parmi eux de nombreux normands comme Edward Lévy, Reynald Angot,...), 1 portugais (Duarte Romao, cavalier normand de Pénélope Leprévost) et 1 mexicain (Federico Fernandez) intégraient la deuxième manche pour en découdre.

Tous étaient évidemment sans faute sur le tracé initial de Frédéric Cottier qui avait construit un tour somme toute assez roulant qui avait le mérite de ne pas mettre les chevaux dans le rouge sous le soleil estival. Le manchois Alexis Gautier et son très prometteur Sirocco de Coquerie (Querlybet Hero) ont longtemps tenu la tête avec un chrono rapide (51'',7) et à la faveur de courbes ajustées. Une deuxième victoire au Pôle International du Cheval de Deauville après le Grand National ici même il y a deux mois aurait ravi Alexis et son entourage. Le couple affiche incontestablement du potentiel. C'était sans compter sur la détermination de la gagnante, Alexandra Paillot associée à son habituel Polias de Blondel, qui lui grappille une demi encolure en 50''41. Deux anciens Champions de France (à quelques années d'intervalle, ndla) sur les deux premières places.  Ils sont suivis par Edward Lévy (3ème) qui a trouvé en cet élégant selle français originel Sirius BLack (Calisco du Pitray x Laudanum, ps) un partenaire très intéressant encore valorisé il y a peu par Bruno Coutureau. 

On retrouvera sans doute cette forte délégation normande dans une semaine pour le G.P de clôture du Normandie Horse Show. On connaît le chef de piste Jean-Paul Lepetit. Les subtilités techniques pourraient bien être d'un niveau plus complexe. Gageons que le public qui a bien répondu à Deauville (délaissant quelque peu la plage pour le sable du P.I.C, ndla) sera aussi attentif dans huit jours sur la carrière Uriel. Les Billot, Anquetin, Zwartjes, Boulanger et Hécart, Ledermann, prendront leur revanche

Les résultats ICI