Ambiance familiale au haras du Forest
lundi 09 octobre 2017

Bondues 1
Timothée et Palisko empochent la victoire dans le premier GP de la journée. © Photo Sylvia Flahaut

Le haras du Forest, situé à Bondues (59), organisait ce dimanche l’un de ses concours annuels, dédiés aux amateurs. Dans le Grand Prix 1m, c’est Timothée Place qui s’impose, tandis que Mael Le Coq empoche la victoire dans le second GP de la journée, l’épreuve à barrage 115.

“Bondues Forest”, c’est un concours familial, généralement plébiscité des cavaliers amateurs. Un grand manège de détente, un restaurant avec vue sur la piste, des parcours qualitatifs montés par Yves Masquelier… Le Forest fait partie de ces concours qui perdurent en conservant année après année une identité qui fait la part belle à un climat détendu. Pourtant ce dimanche, seuls 110 couples ont foulé la piste en sable du haras du Forest pour tenter d’accrocher un parcours sans faute ou un classement. “La semaine dernière, nous avions eu 250 partants sur la journée avec une compétition club et poney, pointe Valérie Lemaire, organisatrice. Cette fois-ci, on a eu un peu moins de chance. Cambrai Sancourt (59) organise également une compétition ce week-end et je pense que pas mal de cavaliers sont là-bas”. Difficile pour les concours uniquement dédiés aux amateurs, sur une journée, de tenir le coup face à des structures aux installations plus conséquentes, qui accueillent simultanément cavaliers professionnels et leurs élèves. “On a un autre concours en mars, poursuit Valérie Lemaire. J’espère qu’on aura un peu plus de monde”. 

Pourtant, lors des remises des prix des épreuves, les cavaliers ont été plutôt gâtés. Dans le Grand Prix 1m, qui se courait en deux phases, Timothée Place en selle sur son alezan Palisko du Val qui accroche la victoire. Pour moins d’une seconde, il devance au classement Anne Choffat et Pacte d’Amour. Maxence Poulain et Nabou d’Orval terminent troisièmes. Dans le Grand Prix 115, Maele le Coq l’emporte avec un cheval né pas très loin, sur la Côte d’Opale, Ushuaia Une Prince. Double sans faute, le couple devance au barrage Aimée Warin et Toscane de l’Offrande. Arnaud Rouvres et Bodygard prennent la 3e place. Le haras du Forest, situé en proche banlieue de Lille et géré par la famille Tafuri, ne compte pas moins de 350 licenciés. Récemment, le centre a reçu une petite cure de jouvence : nouvelle écurie en bois, dalles de béton refaites, peintures… Le haras s’est mis au goût du jour et compte bien continuer d’attirer les compétiteurs. Les cavaliers de dressage, cette fois, y ont rendez-vous le 12 novembre prochain, pour un concours amateur.