Anvers : victoire des Antwerpen Diamonds !

dimanche 24 avril 2016

  • imprimer

Nouveauté 2016 du circuit de Jan Tops, la Global Champions League se disputait dimanche après-midi à Anvers. Et l’équipe des Antwerpen Diamonds, composée d’Audrey Coulter et Jos Verlooy, a devancé Valkenswaard United et Monaco Aces.

Audrey Coulter et Jos Verlooy largeL

Elodie Mas

Audrey Coulter et Jos Verlooy

Les avis sur ce nouveau circuit par équipes de sponsors sont partagés. Les participants vantent évidemment la nouvelle idée de Jan Tops et surtout l’alléchante dotation (200 000 euros par étape et 4,5 millions d’euros pour le classement final soit un total de 7,5 millions d’euros). Les autres l’ignorent ou dénoncent une nouvelle « machine à fric », pour laquelle chaque équipe doit débourser 2 millions d’euros pour la saison (même si les stars ont, elles, été invitées afin d’assurer un plateau prestigieux)… Certains se plaignent aussi que ça limite encore le nombre de places dans le 5* puisque les cavaliers engagés dans cette Champions League sont prioritaires. Et en coulisses, le bras de fer entre la FEI, qui a formellement interdit à tous ses officiels d’y participer, et les organisateurs se poursuit… Deux Néerlandais, le chef de piste Rob Jansen et le juge Rogier van Iersel, viennent d’ailleurs d’être suspendus pour six mois.
Orchestrée le dimanche après-midi par une équipe technique totalement indépendante du reste du concours, la Global Champions League s’est en tous cas disputée encore plus dans la confidentialité que les autres épreuves du Longines Global Champions Tour, puisque les cavaliers 5* qui n’y participent pas et leurs équipes ont quitté le concours juste après le Grand Prix samedi soir ou dans la matinée. C’est donc devant des tribunes et bords de piste clairsemés et des VIP peu attentifs depuis leurs tables de restaurant, que les équipes se sont élancées. Le vent, toujours aussi glacial sur les rives de l’Escaut, en a sans doute aussi découragé certains…

Pas de seconde manche pour Bosty

Après les victoires de Valkenswaard United (Bertram Allen/Quiet Easy 4 – John Whitaker/Lord of Arabia) puis de Shanghai Swans (Edwina Tops-Alexander/Ego van Orti et Janne-Friederick Meyer/Charlotta) à Miami puis Mexico, c’est cette fois-ci Antwerpen Diamonds, composée d’Audrey Coulter/Domino et Jos Verlooy/Caracas, qui a gagné. 3e du provisoire avant la seconde manche de cette épreuve d’un niveau 2-3* dessinée par Rob Jansen, les vainqueurs ont bénéficié des fautes de Daniel Bluman et Conconcreto Apradi sur le dernier obstacle puis de Marlon Modolo Zanotelli/Rock’n Roll Semilly sur l’oxer n° 9… Derniers à entrer en piste, ces deux couples ont renvoyé leurs équipes Monaco Aces et Rome Gladiators aux 3e et 4e places. Bonne opération à l’inverse pour Bertram Allen/Molly Malone V et John Whitaker/Orenelleia qui, grâce à leur deux sans-faute en seconde manche, remontent de la 6e à la 2e place. Les vainqueurs prennent la tête du classement général avant la quatrième étape de Shanghai. « Nous étions déjà tout proches de la victoire à Miami donc nous sommes ravis. C’est vraiment très excitant », a confié Audrey Coulter. « Gagner en Belgique me fait, en plus, évidemment particulièrement plaisir », a ajouté Jos Verlooy, tout sourire.
Seul Français en lice dans cette compétition, Roger-Yves Bost, qui faisait équipe avec Marco Kutscher sous les couleurs bleu turquoise de Cannes Stars, n’a pas été repris en seconde manche, réservée aux huit meilleurs duos. Associés à Sangria du Coty et Balermo, ils ont en effet chacun fait une faute.

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici !

Sur place, Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer

0Commentaires

SOPHIE B | 25/04/2016 17:20
Certain dénoncent aussi le trop grand nombre de CSI5*, cela ne devrait donc pas poser de probléme que Jan TOPS limite l'accés à un circuit privé et permette donc à d'autres concours non Longines Global Champions Tour de s'assurer quelques têtes d'affiches qui pour diverses raisons se voient fermer les portes du Global Champions Tour.
Mais il y a quelque chose d’évident, Jan TOPS et quelques autres organisateurs de circuits souvent critiqués,font un travail que la FEI ne fait pas. Ils réfléchissent à de nouveaux concepts et se bougent pour trouver les sponsors nécessaires pour faire vivre les cavaliers.
Les cavaliers ne sont ils pas aussi des chefs d'entreprises devant s'affranchir de taxes et salaires et assurer une certaine rentabilité afin de voir perdurer leurs petites entreprises et donc notre sport.
Certains auraient ils oublié à quoi ressemble le schéma économique d’une entreprise ?


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr