Au Touquet, Billot joue le chrono
dimanche 06 mai 2018

Mathieu Billot
Le Normand devance de quelques centièmes de seconde Félicie Bertrand. © Ph. Sylvia Flahaut

A l'issue d'un barrage à neuf empreint de suspense, c'est finalement le cavalier de Shiva d'Amaury, Mathieu Billot, qui s'est imposé ce dimanche dans le Grand Prix 3* du Touquet. Le vainqueur devance de quelques centièmes la souriante Félicie Bertrand et le régional de l'étape, Thomas Lambert.

Le soleil n'a pas quitté la Côte d'Opale des quatre journées de compétition et a même offert de briller un plus fort ce dimanche, contraignant certains spectateurs à rechercher de l'ombre, un phénomène assez rare dans le Pas-de-Calais. Pour boucler cette édition très réussie du CSI3* du Touquet, 50 cavaliers étaient au départ du Grand Prix de la Ville du Touquet. Parmi eux, un plateau très relevé de Tricolores, dont Roger-Yves Bost, Nicolas Delmotte, Timothée Anciaume, Alexis Deroubaix, le champion de France Pro Elite en titre, Romain Potin, ou encore le vainqueur de l'édition 2017 du Grand Prix 3* du Touquet, Marc Dilasser. Du côté des étrangers, Reed Kessler ou Jos Lansink avaient également fait le déplacement.

Soigner la fin

D'un point de vue technique, le parcours, dessiné par Jean-Philippe Desmaret ne posait finalement pas trop de problème aux couples jusqu'au numéro 6, un léger vertical blanc situé quelques foulées après la rivière. Mais la suite, un double en numéro 7 suivi, après 6 foulées, d'un oxer carré en direction du paddock, nécessitait de la part des cavaliers de bien reprendre leur monture, en assurant toutefois la couverture de cet obstacle massif. Il fallait ensuite soigner l'oxer numéro 9, bien calculer ses six ou sept foulées en ligne brisée pour aborder le triple, puis rééquilibrer pour aborder l'oxer n°11, 5 ou 6 foulées après une nouvelle ligne brisée. Une fois ces difficultés franchies, les cavaliers devaient enfin se méfier du délicat vertical aux couleurs de L'Eperon, l'avant-dernier obstacle du parcours. 

Lambert, puis Bertrand, puis Billot

C'est le Picard Thomas Lambert qui parvient, le premier, à aller chercher le sans faute. Ce dernier est sorti de piste avec une joie non dissimulée, laissant la place à un Jos Lansink beaucoup plus mesuré après son clear round. Huit autre cavaliers parviennent à se sortir avec brio des difficultés imposées par Jean-Philippe Desmaret dont de nombreux Français : Félicie Bertrand/Sultane des Ibis, Max Thirouin/Utopie Villelongue, Alexandra Francart/ Volnay du Boisdeville, Matthieu Billot/ Shiva d'Amaury ou encore Thierry Rozier/Venezia d'Ecaussinnes tirent leur épingle du jeu.

Finalement, ils sont neuf au barrage, Jos Lansink préférant économiser Valdelamadre Clooney. Lors de la finale au chrono, les nombreux spectateurs ont retenu leur souffle. Tandis que Thomas Lambert et Univers de Ch'ti signent un sans faute qui apparaît bien rapide (53,62), Félicie Bertrand améliore tout de suite la performance dans un train d'enfer (53,37). Max Thirouin, également sans faute, est un peu plus lent (54,48). Alexandra Francart faute sur l'entrée de la combinaison et le cavalier de Shiva d'Amaury va chercher un chrono qu'on pensait quasiment imbattable, en terminant son parcours en 53,28. Thierry Rozier parvient à l'améliorer (51,93), mais 8 points de pénalité le privent de victoire. Finalement, ni le Canadien Chris Pratt, ni Benjamin Devulder, ni le Brésilien Felipe Amaral ne parviennent à déloger le Normand de sa première place. "Shiva a très bien sauté aujourd'hui et l'organisation, notamment grâce aux hommes de piste, était parfaitement rodée", a confié le vainqueur, qui remportait pas plus tard qu'il y a deux semaines le Grand National de Cluny.