Aymeric de Ponnat : « Armitages n’est plus lui »

lundi 18 août 2014

  • imprimer

Alors qu’il faisait partie des favoris pour défendre les couleurs de l’équipe de France lors des Jeux équestres mondiaux à Caen, Aymeric de Ponnat doit finalement renoncer suite à la méforme de son crack, Armitages Boy. Même s’il est évidemment ultra déçu, il était pour le Normand hors de question de s’élancer à 80 %. 

Aymeric de Ponnat et Armitages Boy largeL

www.scoopdyga.com

Aymeric de Ponnat et Armitages Boy

« La question de la sélection ne s’est finalement même pas posée hier car je ne le sens pas et il n’est pas question d’y aller à 80 %. Si on y allait, c’était pour une médaille. Nos avons donc logiquement pris cette décision d’un commun accord avec Philippe Guerdat. Après le gros doute suite à Gijon (16 points dans la Coupe des nations, ndla), j’ai voulu ressauter sur le sable mais au fond, je savais déjà que c’était foutu, confie Aymeric de Ponnat. Le 8 points d’Armitages dans le GP3* d’Ommen de dimanche n’est pas catastrophique mais ce n’est pas lui. Quelque chose ne va pas.  Nous avons tout fait dans les règles, nous l’avons préservé toute la saison et aucune lanterne ne s’est allumée, mais le cheval n’est pas comme d’habitude. C’est peut-être quelque chose de sous-jacent… C’est d’autant plus frustrant que ça reste pour le moment inexplicable. »

Le suivi vétérinaire réalisé jusque-là, comme sur tous les chevaux pressentis pour les Jeux mondiaux, n’a en effet rien révélé. « Il est cliniquement bien, mais nous allons faire des examens encore plus approfondis pour trouver ce qu’il a. En attendant, on va lui donner du repos et se fixer d’autres objectifs. » Interrogé sur ses sensations, le Normand détaille : « Je ne sens pas la même propulsion. Et je me suis peut-être un peu caché la face avant Gijon car il avait déjà fait quelques parcours plus ordinaires que d’habitude. Je m’étais par exemple aussi fait la réflexion qu’il ruait moins mais c’est peut-être lié aussi…  On se pose forcément un tas de questions. Nous allons chercher ce qui le gêne. Il ne peut pas être un crack pendant deux ans puis cesser de l’être donc il y a forcément une explication ! »

Après un super début de saison (double sans-faute dans les Coupes des nations de Lummen puis de La Baule) et une progression technique soulignée par le sélectionneur, (lire son interview ici!) cette décision est forcément un coup dur pour Aymeric de Ponnat et toute son équipe, qui sont focalisés sur cette échéance depuis un an. « On dit parfois que je suis sûr de moi, mais je ne le suis que quand mon cheval est prêt à 100 %. Là, je ne me sens pas d’y aller. Il est hors de question de prendre des risques avec Armitages qui fait partie des meilleurs chevaux français. » 

Elodie Mas

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr