Aymeric de Ponnat devant Nicolas Delmotte à Auvers
mardi 26 mars 2019

Aymeric de Pomnnat et Elize GP Pro 1 Auvers Mars 2019
Aymeric de Ponnat et Elize à l'heure des récompenses © Paul Dubos

Alors que trois chevaux français ou d'origine française ont trusté le podium du Grand Prix Hermès au grand palais, c'est une jument étrangère, Elize, qui remporte le GP Pro 1 d'Auvers sous la selle d'Aymeric de Ponnat.

On aurait presque l'impression que les chevaux français sont plus performants sous selle étrangère, même si c'est Simon Delestre qui s'est imposé à Paris avec Ryan des Hayettes. En tout cas à Auvers, pour le dernier week'end de la tournée des grêlons, 10 chevaux sur les 34 partants du Grand Prix à 145 cm étaient étrangers et c'est la jument belge Elize qui s'est imposée sous la selle d'Aymeric de Ponnat. Une autre monture étrangère, Darmani Van'T Heike, confiée à Nicolas Delmotte termine deuxième. Le parcours de Jean Paul Lepetit composé de 12 obstacles semblait sélectif lors de la reconnaissance avec plusieurs droits à 150 cm et de oxers larges, mais il donna néanmoins 12 sans-faute soit autant que de prix comme c'est courant avec ce chef de piste.

 SOUS LE SOLEIL

Dans ce lot de barragistes, plusieurs couples habitués à ces côtes mais souvent en reprise, ont vite retrouvé leurs marques, mais quelques 8 et 9 ans ont aussi confirmé leur potentiel. C'est le cas du très respectueux et styliste Best of Iscla (Diamant de Semilly) de Valentin Besnard qui s'octroie la 5e place. Aramis de B'Neville (Norton d'Eole) est 7e avec Arthur Le Vot et le bondissant Away Semilly (Diamant de Semilly), 6e avec Olivier Martin. Utrillo du Roumois (C Indoctro), déjà vainqueur ici dans le passé et 4e dimanche, permet à Valentin Besnard de totaliser 2 classements.

Mais le podium est resté l'apanage des plus expérimenté avec la 3e place pour Jean Charles Bernast et Alpha de Preuilly (Pacha de Preuilly), tandis que les spectaculaires Darmani Van'T Heike (Grandeur) et Nicolas Delmotte se font coiffer sur le poteau par Aymeric de Ponnat et l'adroite Elize (Bamako de Muze), 9 ans.  "C'est une jument qui a déjà fait des 150 cm à 8 ans mais elle en est là à son 3e concours après Royan. Je la monte depuis le milieu de l'année de 7 ans, avant elle avait fait un poulain et tourné en Belgique mais avait peu de gains. Elle a des moyens et fera des 3-4 étoiles. Aujourd'hui je lui fais prendre un peu de vitesse et elle a bien répondu. La semaine prochaine nous serons au Grand National de Deauville.".

Auvers va désormais laissé la place aux concours poneys et jeunes chevaux avant le retour aux épreuves Pro1 et internationales sur 3 week-ends lors de la seconde quinzaine d'août.