Barcelone : la France 2e derrière la Belgique
dimanche 07 octobre 2018

Victoire belgique finale Coupe des nations BArcelone 2018
La joie des cavaliers belges, réunis autour de leur chef d'équipe Peter Weinberg © FEI/Jim Hollander

Avec une équipe différente de celle de vendredi (Oliver Robert/Eros remplaçait Pénélope Leprévost/Vancouver de Lanlore), la France a su négocier au mieux la deuxième manche de la finale Coupe des nations à Barcelone et termine le circuit international sur une belle 2e place, derrière la Belgique.

"Je suis content que nous terminions la saison sur une positive", lâche Philippe Guerdat. Et pour cause, après la déception de la non-qaulitifcation pour les Jeux Olympiques 2020 de l'équipe de France de saut d'obstacles aux JEM de Tryon, la 2e places obtenue par les tricolores à la finale Coupe des nations de Barcelone remet du baume au coeur chez les Bleus ! D'autant que le parcours imaginé par Santiago Varela pour l'ultime manche cet après-midi n'a épargné personne. Preuve en est : seuls quatre couples concluent la finale du circuit international sur un double sans-faute. Une donnée sportivement interessante mais qui n'a aucune influence sur le classement final, les compteurs ayant été remis à zéro pour toutes les équipes entre vendredi et aujourd'hui. 

Partis en ouvreurs, Kevin Staut et son bondissant For Joy van’t Zorgvliet*HDC passent de peu à côté du score parfait mais sont pénalisés de 4 points sur la rivière. Cédric Angot et Saxo de la Cour se montrent, comme vendredi, très à leur aise sur la piste du Real Club de Polo. Ils terminent le tour avec 4 pointts ne pouvant éviter une faute sur le très fautif vertical n°11. Parcours plus délicat pour Mathieu Billot/Quel Filou 13 qui sort de piste avec 17 points. Enfin, Olivier Robert et Eros se font piéger dans la difficile dernière ligne et comptabilisent 8 points. "Mathieu s'est mis un peu de pression et est parti en dessous du train. Le cheval d'Olivier était frais mais au final on a une faute de trop pour pouvoir barrer contre les Belges.", analyse le patron des Bleus.

La France termine ainsi avec un score global de 16 points... comme l'Irlande (3e), l'Italie (4e) et les Pays-Bas (5e). Ce sont ainsi les chronomètres rapides des tricolores qui permettent à la France de monter sur la 2e marche du podium, tandis que la Belgique a soulevé la Coupe de la victoire. 

Le "fighting spirit" belge

Rien n'était pourtant gagné d'avance pour les cavaliers à la veste rouge ! Si Niels Bruynseels/Gancia de Muze ouvrait parfaitement l'épreuve pour leur équipe, les douze points qui suivaient de Pieter Devos/Claire Z et Jos Verlooy/Caracas mettaient les Belges en mauvaise position. C'était sans compter sur le "fighting spirit" des cavaliers de Peter Weinberg. "Nous nous surnommons "l'équipe qui n'abandonne jamais"", lançait d'ailleurs le chef d'équipe à l'issue de l'épreuve. "Avec deux cavaliers à douze points, nous nous sommes battus pour le dernier à passer, alors cette victoire représente beaucoup". Les héros du jour sont ainsi Nicola Philippaerts/H&M Harley v. Bisschop, auteurs du salvateur parcours parfait. 

Les résultats ICI