Barcelone : le dernier titre de Ludger Beerbaum !

dimanche 25 septembre 2016

  • imprimer

Le duel Nick Skelton - Marcus Ehning a conclu en beauté la finale des Coupes des nations Furusiyya FEI à Barcelone samedi soir. L’Allemand a eu le dernier mot grâce à 1’’77 de mieux, mais, un peu plus d’un mois après leur titre olympique, le Britannique et sa Big Star confirment leur grande forme. Une victoire pleine d'émotions pour la dernière épreuve par équipes de Ludger Beerbaum.

Marcus Ehning largeL

Scoopdyga

Ludger Beerbaum largeL

Scoopdyga

Podium de la finale des Coupes des nations Furusiyya FEI largeL

Scoopdyga

Marcus Ehning et Prêt à Tout

Ludger Beerbaum et Casello

Podium de la finale des Coupes des nations Furusiyya FEI

previous video next video

Dès l’épreuve qualificative de jeudi, les Allemands avaient annoncé la couleur en alignant trois sans-faute. Ils ont de nouveau dominé leur sujet ce samedi soir dans un Real Polo Club de Barcelone enfin bondé en signant trois sans-faute sur le parcours parfaitement dosé de Santiago Varela. Et c’est Marcus Ehning, le seul cavalier pénalisé d’une faute lors de cette seconde épreuve avec Prêt à Tout, qui a offert la victoire à son équipe au barrage en abaissant de 1’’77 le chronomètre de Nick Skelton et Big Star grâce un tracé au cordeau ! Toute son équipe l’a accueilli en héros à sa sortie de piste, alors que les Britanniques, forcément un peu déçus mais bons joueurs, venaient aussi le féliciter. La joie était d’autant plus intense pour les Germaniques que c’était la toute dernière Coupe des nations du « Kaiser » Ludger Beerbaum.

Marcus Ehning : "Je voulais le faire pour Ludger"

Une grande page se tourne et ses quatre coéquipiers lui ont tour à tour rendu un poignant hommage lors de la conférence de presse. "Bien sûr il y avait de la pression, mais je savais que je pouvais être plus rapide que Nick et je voulais vraiment y parvenir pour Ludger", a résumé Marcus Ehning. Moins expérimentée que les autres stars de l'équipe, Janne Friederike Meyer (trente-cinq ans), qui avait la lourde tâche de remplacer Daniel Deusser suite à la méforme de First Class van Eekelghem, était très émue : "Je me souviens de ma toute première Coupe des nations à Rotterdam, j'étais déjà tellement fière à ce moment de monter aux côtés de Ludger, qui est un modèle pour toute ma génération... Et aujourd'hui fait partie de ces jours si spéciaux où il y a tant de pression et d'excitation à la fois. Je voulais sortir ce sans-faute, et après nous avons tous vibré à l’unisson à chaque saut de Ludger puis de Marcus au barrage ! C'était énorme !" Auteur de parcours parfaits avec Taloubet Z, Christian Ahlmann soulignait également son bonheur et l'intensité de "ce jour parfait", avant que Daniel Deusser exprime à son tour son soulagement et sa fierté : "Ces derniers mois, il nous a souvent manqué un petit peu de chance, même aux JO. Une dernière grosse victoire avec Ludger nous manquait. Ces dernières semaines, nous attendions donc tous avec impatience cette finale car nous tenions absolument à la gagner pour lui, et, malgré le pépin avec mon cheval, nous avons eu une fin parfaite !"

Ludger Beerbaum : "Je ne peux pas être plus heureux"

Ludger Beerbaum (cinquante-trois ans), pilier de l'équipe depuis près de trente ans (7 JO, 6 JEM, 11 championnats d'Europe, 20 finales Coupes du monde...), a alors pris le micro avec beaucoup d'émotion : "Je ne peux pas être plus heureux qu'avec la manière dont chacun de mes coéquipiers vient d'exprimer son ressenti autour de ce jour si spécial pour moi... Tout a été dit ! En équipe, on partage toutes les émotions : on se bat, on perd, on gagne ensemble, avec parfois de la chance ou de la malchance... On vit de grandes déceptions et de grandes joies. Ce week-end, ils se sont tous battus pour moi et ça me fait chaud au cœur de ressentir autant de soutien de leur part."

Les Américains se sont, eux, hissés à la 3e place grâce aux sans-faute de Lillie Keenan/Super Sox et de Laura Kraut/Zeremonie. Déception en revanche pour les Italiens, Irlandais et Suisses qui terminent aux 4e, 5e et 6e place malgré de bons parcours et un compteur final de seulement 5 points.

Qui pour succéder à Furusiyya ?

Cette Coupe des nations était aussi la dernière parrainée par Furusiyya, puisque l'engagement avait été signé pour quatre ans. Ingmar De Vos, le président de la FEI, avait fait le déplacement pour l'occasion : "La Princesse Haya de Jordanie était présente pour le lancement de cette finale des Coupes des nations en 2013 donc c'était important que je sois là aujourd'hui. Ce nouveau concept avait au départ été controversé, mais nous avons prouvé qu'on allait dans la bonne direction. Nous sommes très reconnaissants envers le Fonds équestre saoudien d'avoir soutenu ce circuit. Ce partenariat prend fin. A nous de trouver de nouveaux partenaires, mais nous sommes confiants." Le mystère reste donc entier et il n'est sans doute pas si simple de remplacer un tel sponsor... Rappelons que rien que sur ce dénouement annuel la dotation est de 1,8 million d'euros : 1,5 million pour la finale et 300 000 pour la Consolante qui se disputera dimanche à 11h30.

Résultats complets ici

A Barcelone, Elodie Mas

Horse Telex
La base de données du cheval
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr