Bertram Allen : "je suis ému par le soutien que je reçois"
mercredi 23 décembre 2015

Bertram Allen
Bertram Allen

Le jeune cavalier irlandais, Bertram Allen, disqualifié du Grand Prix de l'Olympia (CSI-W de Londres) , qu'il avait gagné, s'est exprimé sur le site de sa fédération.

"La nuit dernière, dans le Grand hall de l'Olympia à Londres, j'ai signé avec Quite Easy, le sans faute le plus rapide pour remporter Grand Prix. Je suis dévasté par la décision du jury de terrain de nous éliminer, moi et mon cheval.
La performance de Quiet Easy était vraiment exceptionnelle. À un certain moment au cours de mon barrage très rapide, ma jambe a dû glisser et provoquer une minuscule coupure sur le côté engendrant un infime saignement. Je comprend tout à fait les règles relatives au traitement des chevaux en compétition, mais je suis déçu que les officiels n'aient pas usé de discernement à cette occasion.

Le bien-être de mes chevaux est d'une importance primordiale pour moi, ma famille et toute notre équipe.

Je suis vraiment ému par le soutien que je reçois de chacun et en particulier de mes collègues cavaliers.

Je ne ferai pas d'autre commentaire."

Commentaires


KARIM S | 25/12/2015 21:41
Betram Allen is an exceptionally gifted rider. I truly believe that he would not intentionally cause any harm to his mount or to any other horse. So would be the assumption for all professional riders. But rules are rules, not matter how frustrating their implications may be in a specific case. As a rider I presume that he was not targeted personally or singled out by the judges, so we can rule out any potential claim of subjectivity in the decision. Just as were the charges of doping levied unjustly and later proven wrong, against Steve Guerdat. What one can argue for is either for the FEI to revisit the rules or to keep them, but nothing else, alas.

Bravo Bertram, and may the next show prove –once more- your sustainable talent!