Bordeaux : Devos "Apart"
dimanche 05 février 2017

Pieter Devos et Apart - Bordeaux 2017
Pieter Devos et Apart, vainqueurs du Grand Prix Land Rover. © Crédit Scoopdyga

Ce dimanche, Pieter Devos a dominé le Grand Prix avec Apart, un hongre de douze ans. Pénélope Leprévost, seule Française qualifiée pour le barrage, a pris la 4e place avec Ratina d'la Rousserie.

La Belgique était à l'honneur ce dimanche à Bordeaux. Après la victoire de Nicola Philippaerts/Quenzo de la Roque ce matin dans la 150, c'est Pieter Devos, en piste avec Apart, qui a fait retentir l'hymne belge dans le Grand Prix Land Rover. Quatrième à s'élancer au barrage, le cavalier est parvenu à devancer Bertram Allen/Izzy By Picobello de 0''59. Une belle performance pour le cheval, peu habitué aux 5*. "Apart était monté par ma femme. Je l'ai récupéré l'an dernier pour faire de plus grosses épreuves. Il a une très forte personnalité et beaucoup de caractère", décrivait le lauréat en cherchant quelque peu ses mots en français lors de la conférence de presse. Et d'ajouter : "J'espère en faire un de mes chevaux de tête et alterner entre Longines Global Champions Tour et Coupes des nations si je suis sélectionné."

Pénélope Leprévost : "Ce n'est pas la meilleure passe de ma vie"

En selle sur Ratina d'la Rousserie, Pénélope Leprévost, peu performante en Grands Prix depuis son couronnement olympique à Rio, a renoué avec le double sans-faute et s'est hissée à la 4e place. Un classement qui a toutefois du mal à redonner le sourire à la Normande, deux fois gagnante du Grand Prix (2014 et 2016 avec Nice Stéphanie). "Ce n'est pas la meilleure passe de ma vie. Je connais une baisse de résultats et je suis moins compétitive." L'amazone ne se rendra d'ailleurs pas à Göteborg pour tenter de décrocher les derniers points manquant à sa qualification pour la finale de la Coupe du monde à Omaha (Etats-Unis).

Après leur victoire dans la 150 vendredi, Simon Delestre et Chadino étaient en confiance dans le Grand Prix. Une petite faute sur le n°1 prive toutefois le couple du barrage, mais, plus rapide des 4 points, il prend la 9e place. Petite déception en revanche pour le Bordelais Olivier Robert. Alors que Tempo de Paban déroulait un magnifique parcours, il semble n'avoir pas compris l'ordre de son partenaire sur l'oxer n°11 qu'il a traversé. Le duo termine avec un total de 10 points.

La star de la veille, Julien Epaillard, gagnant de l'étape Coupe du monde avec Quatrin de la Roque-LM, n'a pas connu la même réussite préférant abandonner après trois fautes de Cristallo A LM.