Bosty et Myrtille hors Jeux

vendredi 08 août 2014

  • imprimer

La sélection de Roger-Yves Bost et de Myrtille Paulois-Castle Forbes pour les Jeux équestres mondiaux n’était pas encore acquise, mais un check-up vétérinaire vient de les écarter définitivement. Un coup dur pour le champion d’Europe et un impondérable de plus à gérer pour le sélectionneur, Philippe Guerdat, toujours en pleine réflexion pour la composition de son équipe.

herning Roger-Yves Bost et Castle Forbes Myrtille Paulois largeL

www.scoopdyga.com

Roger-Yves Bost et Castle Forbes Myrtille Paulois

Lors de la Coupe des nations du CSIO de Gijon, Myrtille Paulois-Castle Forbes s’est donné un coup à la réception de la rivière. Un examen vétérinaire réalisé jeudi a confirmé la présence d’un hématome impliquant un mois de repos. Au téléphone, la déception de Bosty est évidemment palpable. « C’est un coup dur car toute notre année avait été axée sur les Jeux mondiaux. J’aurais tellement aimé monter. Mais ce n’est pas une blessure grave. Myrtille va bien, c’est le principal. Je ne peux pas la monter si elle n’est pas à 100 %. Elle m’a tellement donné qu’elle ne mérite pas ça. »

Même si sa sélection pour Caen n’était pas encore acquise, c’est aussi un coup dur pour l’équipe de France. « C’était le couple le plus rapide que j’avais, souligne Philippe Guerdat. Leur saison a été en demi-teinte, mais on sait en plus que Bosty est capable de se transcender le Jour J. On a toujours besoin de tels couples dans un grand championnat. Cette blessure affaiblit forcément l’équipe. »

« Encore trop de paramètres entrent en jeu »

Et elle complique encore un peu plus la tâche du sélectionneur qui a déjà dû changer ses plans suite à la blessure de Dame Blanche van Arenberg, obligeant Pénélope Leprévost à miser sur la fabuleuse mais inexpérimentée Flora de Mariposa, puis à la contre-performance d’Aymeric de Ponnat et Armitages Boy, auteur de quatre fautes dans la Coupe des nations de Gijon alors qu’ils avaient jusque-là été des équipiers fiables (doubles sans-faute à Lummen et La Baule). « Les autres couples pressentis pour composer l’équipe (Pénélope Leprévost/Flora de Mariposa, Kevin Staut/Rêveur de Hurtebise-HDC, Patrice Delaveau/Orient Express-HDC et Simon Delestre/Qlassic Bois Margot, ndla) ne ressortiront pas, mais Aymeric et Armitages vont du coup refaire un gros Grand Prix à Ommen aux Pays-Bas, la semaine prochaine », annonce Philippe Guerdat. 

La Coupe des nations de Dublin cet après-midi, à laquelle participent Jérôme Hurel/Quartz Rouge et Timothée Anciaume/Padock du Plessis-HN, couples moins expérimentés mais possibles réservistes, ainsi que les check-up vétérinaires à venir seront aussi déterminants dans son choix final. « On le voit malheureusement avec Myrtille, mais tout peut encore arriver. Nous sommes notamment en attente de contrôles vétérinaires approfondis sur tous les chevaux afin de détecter d’éventuels risques de blessure, souligne-t-il. Trop de paramètres entrent encore en jeu pour trancher dès maintenant. Depuis le départ, j’ai essayé de garder le jeu le plus ouvert possible. Je cherche la meilleure solution possible et je veux tout essayer jusqu’au bout. Ce qui est sûr c’est qu’au stade d’Ornano, les quatre qui seront en piste seront ceux qui pourront et qui voudront tout donner à ce moment là. Après, à part Orient s’il est en pleine possession de ses moyens, nous n’avons pas de couple emblématique comme par exemple Scott Brash/Hello Sanctos, Daniel Deusser/Cornet D’Amour ou encore Gerco Schröder/London. »

« On ne va pas jouer notre vie »

Toujours aussi impliqué dans sa mission malgré les impondérables et la difficulté à garder tout le monde mobilisé, Philippe Guerdat se dit en revanche un peu lassé des commentaires lus ici et là, notamment sur les réseaux sociaux. « C’est trop facile de donner son opinion sur la possible sélection quand on ne sait pas tout ce qui se passe au sein d’une équipe. Et il faut rester un peu serein vis-à-vis de cette échéance. Même si les Jeux mondiaux sont très importants et qu’on essayera de faire le mieux possible, on ne va pas non plus jouer notre vie ! J’aime trop la vie et les chevaux pour accorder une importance démesurée à une victoire comme à une défaite. La vérité sera sur la piste du stade d’Ornano et pas ailleurs. »

Elodie Mas

Bucas
Couvertures pour chevaux
Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer

0Commentaires

BEATRICE C | 08/08/2014 14:22
Merci Mr Guerdat pour votre analyse, rien de plus à dire.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr