CSI 2* Fontainebleau : Olivier Guillon imbattable !
lundi 15 mai 2017

master pro 2016 Vitôt du Château et Olivier Guillon
Vitôt du Château et Olivier Guillon © Béatrice Fletcher

Le Grand Prix du CSI2* soutenu par Cheval Liberté venait conclure quatre jours de compétition. Olivier Guillon et Vitôt du Château l’emportent avec la manière.

Les 70 partant dans ce Grand Prix 2* avaient eu deux chances de se qualifier, le vendredi sur une épreuve à 145, et le samedi sur 140. 24 des couples en présence avaient trouvé la clé du parcours habilement tracé par Cédric Longis, et se retrouvaient au barrage. Parmi les derniers à tenter leur chance, Olivier Guillon, fidèle à sa réputation de cavalier « rapide », bouclait un barrage gagnant en 41’’63 aux commandes de son hongre bai foncé de 8 huit ans, Vitôt du Château, 1m63, fils de Toulon (x Kannan) qui courait son premier grand prix à ce niveau. « Sa propriétaire Alexandra Martel l’a acheté à l’âge de 5 ans. C’est un cheval que j’adore depuis le début. L’année dernière ici même il gagnait le grand prix des 7 ans. J’y crois vraiment, il a un réel potentiel. A la maison, quand il est relâché, j’ai des sensations fantastiques. C’est la première fois que je lui demandais d’avancer sur ses hauteurs là. Il a parfaitement bien répondu. Il est très rapide et intelligent, il ne lui manque que la parole. Il a plein d’énergie et l’intelligence de la barre. Son seul défaut aujourd’hui, et encore les choses se sont nettement améliorées, c’est qu’il a du mal à se focaliser sur l’obstacle, il est toujours en train de regarder ce qui se passe, il est capable au milieu de tour de fixer son attention sur un enfant qui joue dans les bois à 150m du terrain. Il a encore besoin se prendre de la maturité, mais c’est un cheval moderne que j’adore, je pense qu’il ira loin. »

Guillaume Batillat, en selle sur le hongre Denitha (Vingino), 9 ans, boucle son barrage en 42’’10 et s’empare de la seconde place. « Je n’ai pas pris les risques qu’il fallait sur le dernier, j’ai remis une foulée, soit une seconde. Denitha appartient à M. Bergdol, je le monte depuis un an et demi, il a gagné à Royan il est 3ème au Mans, au Touquet il est sans faute dans une épreuve à 150, c’est un cheval régulier. Il fait partie de mes deux ou trois chevaux (sur une quinzaine dans les boxes) qui peuvent sauter de grosses épreuves. »

Max Thirouin, en pleine forme en ce début de saison, se classe en 3ème position avec Utopie Villelongue, sa fille de Mylord Carthago âgée de 9 ans qui franchit la ligne d’arrivée en 43’’32. « Ce grand prix était très formateur, avec beaucoup de sans faute, et donc un barrage très enrichissant pour nos chevaux. Je suis ravi de ma 3ème place. Même si nous n’avions été que cinq, à la vitesse où Olivier a monté son barrage, de toute façon nous aurions été derrière. Mon objectif était de terminer dans le top 5. Le contrat est rempli. Vendredi j’ai fait 4 points parce que j’ai essayé le pelham au lieu de la bride, mais sinon la jument est sans faute tout le temps depuis le début de l’année. Prochain objectif, le CSI4* de Bourg en Bresse la semaine prochaine. »

Résultats complets sur http://online.equipe.com

(Image d'archive)