CSI 3* Hardelot : Marie Hécart imbattable !

dimanche 11 juin 2017 - Nord-Pas-de-Calais

  • imprimer

A l’issue des deux manches du Grand Prix du CSI3* d’Hardelot, c’est la Tricolore Marie Hécart ,associée à son cheval de 10 ans, Cenwood Delle Lame, qui s’impose ce dimanche. Elle devance son homologue Thierry Rozier en selle sur Venezia d’Ecaussinnes et la Suissesse Nadja Peter Steiner, qui prend la troisième place avec Celeste 26.

Marie Hecart Cenwood largeL

Sylvia Flahaut

Thierry Rozier - Venezia d'Ecaussinnes largeL

Sylvia Flahaut

Nadja Peter Steiner Celeste 26 largeL

Sylvia Flahaut

Marie Hecart et Kenwood Delle Lame

Thierry Rozier et Venezia d'Ecaussinnes

Nadja Peter Steiner et Celeste 26

previous video next video

On peut dire que Grégory Bodo, chef de piste, a sacrément eu le compas dans l’œil : 48 partants étaient au départ du Grand Prix du CSI3* d’Hardelot et la seconde manche ne reprenait qu’un quart des partants. A l’issue du premier tour, douze couples très exactement sont parvenus à boucler un parcours sans pénalité. La seconde manche a ainsi pris des allures de barrage. Pour y accéder, il fallait tout d’abord composer avec un parcours plutôt technique. Le triple (oxer, deux foulées vertical, une foulée oxer), situé en numéro 4, dos à la porte du paddock, constituait la vraie première difficulté. La rivière, juste après, n’a pas fait de faute majeure mais a quand même privé le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar de seconde manche. Il fallait également bien gérer la ligne située le long de la tribune : l’oxer bleu, délicat, était suivi à quelques foulées d’un double de bidets surmontés de deux verticaux, à deux foulées d’écart. Nicolas Paillot s’y laisse piéger, comme Edouard Coral. A l’arrivée, douze couples dont plusieurs chances françaises : Marie Hécart/ Cenwood Delle Lame, Alexis Gautier/ Sirocco de Coquerie (premier couple à s’élancer et premier sans faute), Thierry Rozier/Venezia d’Ecaussinnes, François-Xavier Boudant/Ciento, le régional de l’étape Valentin Marcotte/I’m Quite Bright ou encore Maëlle Martin/ Giovanni de la Pomme. 

“J’ai un cheval exceptionnel, j’ai de la chance de le monter”

Premier à s’élancer, une place jamais simple à occuper, le Britannique Lance Whitehouse et Vik II commettent quatre points de pénalité. Alexis Gautier améliore le chrono de plus d’une seconde mais sort également de piste avec quatre points de pénalité. Marie Hécart et Cenwood bouclent le premier sans faute et posent une très belle option en adoptant une amplitude de galop impressionnante dans la dernière ligne droite, pour aborder l’ultime obstacle, un oxer blanc aux couleurs d’Hardelot. En 42,27, la cavalière prend la première place du classement. Valentin Marcotte en termine avec quatre points de pénalité, tandis que Thierry Rozier signe un sans faute dans la même seconde que Marie Hécart, mais quelques centièmes derrière. Le duo de tête ne sera pas délogé par les cavaliers qui suivront : la Suissesse Nadja Peter Steiner et sa bonne Céleste 26 parviennent à accrocher une troisième place, tandis que Maëlle Martin en termine avec 8 points de pénalité. Louise Simpson et son excellent fils de Kashmir, Grafit, se classent 4e, juste devant Jean-Christophe Degrande et Belano, 5e au classement définitif. “Cenwood est naturellement rapide, indiquait Marie Hécart, tout sourire à la remise des prix. Je le monte depuis un an et demi et on commence à vraiment bien se connaître désormais. C’est un cheval exceptionnel, j’ai vraiment de la chance de le monter. Je pense qu’on est en train de passer un cap tous les deux”.

 

“A l’année prochaine!”

 

A la seconde place, Thierry Rozier n’a pas réussi à battre le temps de la gagnante, mais s’estime plutôt satisfait. “L’épreuve était peut-être plus intéressante que le petit Grand Prix d’hier, le chef de piste a également dû composer avec certaines zones de la piste qui commençaient à s’abimer. Le terrain a globalement bien tenu, mais il n’aurait pas fallu qu’il pleuve, indique le cavalier, qui engage au Touquet le week-end prochain. Nadja Peter Steiner, qui s’était également classée troisième avec Céleste dans l’épreuve ranking de jeudi, fera le week-end prochain une petite pause. Je suis très contente de Celeste. On se connaît bien, on a déjà fait un bon bout de chemin ensemble, c’est une jument qui a beaucoup d’expérience, explique la Suissesse. Le tour était assez technique et on a quand même eu pas mal de sans faute à l’arrivée. Prochain concours, Vittel et puis ensuite, je prendrai le chemin de la Suisse pour y enchaîner quelques compétitions. Habituée d’Hardelot, la Suissesse a indiqué à Guy Rohmer, directeur du concours, qu’elle ne manquerait pas de revenir l’an prochain. L’engagement est pris ! 

Sylvia Flahaut

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 80 Pascal Forabosco

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr