CSI 5* Wellington : Daniel Coyle et Cita ont bravé la tempête
dimanche 11 mars 2018

Daniel Coyle et Cita WEF 2018
La pluie diluvienne n'a pas empêché Daniel Coyle et Cita de s'imposer dans le Grand Prix 5* de Wellington © Sportfot

Alors qu'un véritable déluge s'abattait sur la Floride, Daniel Colye, associé à Cita, s'est imposé dans le Grand Prix 5* de Wellington hier samedi. L'Irlandais, auteur du seul double sans-faute, a devancé les Brésiliens Rodrigo Pessoa/Chaganus et Rodrigo Lambre/Coleman.

La pluie a commencer à s'abattre tôt samedi sur les pistes de Wellington, et n'a cessé de toutes la journée. Des conditions météorologiques qui n'ont pas empêché de courir le Grand Prix 5*, rendez-vous phare de cette 9e semaine de compétition au Palm Beach Equestrian Center. Des 40 partants au départ, 6 trouvaient la solution sur le parcours imaginé par l'Irlandais Alan Wade, qui officiera également lors des prochains Jeux équestres mondiaux à Tryon. 

Au final, un seul double sans-faute : Daniel Coyle et Cita, une fille de Casall âgée de 12 ans, se sont donc imposés avec la manière. Le cavalier reconnaissait cependant l'avantage qu'il avait eu à s'élancer à la fin du barrage : "Mon plan était d'être sans-faute parce qu'il n'y en avait encore aucun au moment de mon passage, ça a fonctionné !". Peut-être plus habitué que d'autres à des conditions météorologiques compliquées, l'Irlandais n'a pas été un seul instant déstabilisé par la pluie persistante, alors que d'autres cavaliers ont semblé mis en difficulté par le temps : "Les conditions sont toujours différentes, mais quand tu entres en piste, tu oublies tout en quelque sorte. A ce moment précis, tu dois oublier la pluie, oublier les conditions extérieurs et faire ce que tu as à faire"

Il fallait s'appeler Rodrigo pour compléter le podium 

Les Brésiliens se sont aussi montrés à l'aise hier soir, puisqu'ils sont deux à compléter le podium. Rodrigo Pessoa, qui avait sellé Chaganus, commettait une faute sur le double au barrage, mais assurait une seconde place avec très bon chronomètre, le meilleur du barrage par ailleurs. "En passant en début de barrage, j'avais plus de risques à prendre puisqu'il restait de bons cavaliers à passer après moi", analysait l'entraineur de l'équipe de saut d'obstacles irlandaise, qui ne tarit pas d'éloges au sujet de son fils de Chacco-Blue. 

Et Rodrigo Pessoa a partagé le podium avec un autre Rodrigo, Lambre cette fois, 3e avec Coleman, également auteur d'une malheureuse faute au barrage. "Cette barre est tellement dommage, mais je suis très content parce que la concurrence était relevé et le niveau élevé", lançait le cavalier qui monte son KWPN de 11 ans depuis l'été dernier, et qui connaissait sa première performance à l'occasion de la Coupe des nations d'Ocala il y a quelques semaines (0+4)

Retrouvez les résultats ICI