CSI 5* de Bâle : Ahlmann devant Pénélope
dimanche 10 janvier 2016

las vegas 2015  Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme
Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme © www.scoopdyga.photo

Poursuivant sur son incroyable série, l’as allemand n’a pas fait de galanterie au barrage du GP de Bâle, réussissant le seul triple sans-faute pour battre Pénélope Leprévost, 2e avec Vagabond de la Pomme, et Luciana Diniz, 3e avec Fit for Fun.

Quelle série inouïe! Après les trois GP Coupe du monde de Stuttgart, Madrid et Malines, la veille du Réveillon, Christian Ahlmann (41 ans) a remporté ce dimanche à Bâle son quatrième Grand Prix en moins de deux mois et si ce Grand Prix Longines-là ne comptait pas pour le circuit Coupe du monde, il était tout aussi relevé que les trois précédents, avec un plateau de chevaux du même calibre ou même meilleur.
Ex-no 1 mondial, l’Allemand n’est « que » 9e dans la hiérarchie de janvier, mais il pourrait vite retrouver le trio de tête, tout près de MM. Brash et Delestre ou d’une certaine Pénélope Leprévost…
Montant le puissant Codex One, qui est totalement interchangeable avec Taloubet Z, absent ici, Ahlmann n’a pas pris autant de risques que lors de ses derniers succès, sachant qu’ils n’étaient que trois au barrage. Il a pu remettre une foulée avant le dernier obstacle, pour jouer la sécurité. Pénélope Leprévost, 2e avec Vagabond de la Pomme  avait le désavantage de partir la première, mais elle aurait du reste gagné sans sa faute sur un vertical. Philippe Guerdat et le clan Mégret ne pouvaient toutefois que se réjouir de cette nouvelle performance de choix.
Gagnante des éditions 2013 et 2015, l’élégante Portugaise Luciana Diniz rêvait de la passe de trois et son adorable alezane Fit for Fun avait magistralement sauté lors des deux manches initiales, mettant tout son cœur à l’ouvrage. Peut-être le paya-t-elle au barrage, où la jument n’avait plus le même jus : deux fautes et le 3e rang. Tout cela ne plaiderait-il pas en faveur d’un GP à deux tours, avec un beau barrage ?  Steve Guerdat l’avait dit avec courage et beaucoup d’autres cavaliers le pensent.
Gerco Schroeder prenait le 4e rang malgré 2 pts de temps de Cognac Champblanc et Jérôme Guéry était 5e avec Papillon Z grâce à son bon chrono de la première manche, ce système ayant été choisi. Cela profita aussi à Roger-Yves Bost, bon 6e avec Sydney Une Prince, et à Simon Delestre, 7e avec Chesall (petit postérieur sur l’oxer no 10), un peu moins à Marcus Ehning, 11e avec Cornado NRW et aux Suisses.

Les Suisses manquent le final.
Deux femmes sur le podium et deux autres parmi les quatre Suisses qualifiés pour la 2e manche. Jane Richard-Philips, 10e avec Pablo de Virton, tout comme Claudia Gisler, 12e avec Cordel, firent hélas alors une barre qui coûtait très cher. Même sort pour Martin Fuchs, 14e avec Clooney, et Werner Muff, 15e. La Suisse avait l’homogénéité et la quantité, mais il a manqué un rien pour être au top.
Deux barres au premier tour pour Kevin Staut et For Joy van’t Zorgvliet (le triple, juge de paix un peu trop sélectif, et le dernier), 13 pts pour Julien Epaillard et Quatrin de la Roque.
Le matin, Grégory Wathelet (Egano) avait gagné devant Laura Renwick et Philippe Rozier, 3e avec Quel Chanu. Simon Delestre était 7e avec Stardust Quinhon.

Photo d'archive

Résultats ici

Commentaires


ELODIE A | 10/01/2016 21:22
RY Bost élu meilleur cavalier du concours !