CSI Cagnes : Les outsiders ont la côte
samedi 31 mars 2018

Olivier Perreau
Olivier Perreau et Dolce Deceuninck ont remporté la qualificative pour le Grand Prix © Jean-Louis Perrier

Les stars du circuit du jumping international ne manquent pas à l’affiche de la première semaine du GPA Festival de Cagnes sur Mer. Néanmoins les deux qualificatives pour le Grand Prix du CSI ** ont montré que les autres cavaliers ne se laissaient pas impressionner pour autant et étaient bien décider à jouer les premiers rôles sous l‘œil de Philippe Guerdat.

Un premier acte pour la jeune génération

Le jeudi, pas moins de 105 couples ont pris le départ de la première épreuve de qualification pour le Grand Prix, une 1,40m disputée au barème A chrono. Sur le tracé de Jean-François Gourdin la jeune génération a été la plus performante avec un tiercé gagnant pour les cavaliers du sud. L’aixois Romain Dreyfus est le plus rapide des 31 cavaliers à avoir obtenu un sans faute associé à Urasis de la Manade. Il est suivi par Thibault Lacrevaz  désormais installé près de Nimes, et l’azuréenne Marion Trosset. Les vingt premiers de cette épreuve décrochaient leur ticket d’entrée pour l’épreuve phare de dimanche, pour les autres il fallait  être dans les quarante premiers de la 1,45 m  du vendredi. 

Olivier Perreau confirme ses ambitions

Dans cette épreuve ranking FEI, vingt-trois couples se sont retrouvés au barrage. Steve Guerdat avec  Venard de Cerisy est resté à la porte pour un peu de temps dépassé. Le champion olympique de Londres a profité du rendez-vous de la Côte d’Azur pour préparer un bon lot de jeunes chevaux et ressortir Bianca en extérieur avec des tours de travail. Pour Nicolas Delmotte le concours était sous le signe de la prise de contact avec les chevaux du Haras de Clarbec, Vagabond de la Pomme, très à l’aise dans des épreuves  sur 1,35m, Corrado du Moulin et Illona de Mariposa , mais c’est Ilex qui était aux chardons dans les qualificatives, avec à chaque fois juste un petit manque de réussite sur des tours à 4 points. Même schéma pour Kévin Staut qui testait Click N’Chic HDC dans ces épreuves, d’autres plus confirmés comme Uraeus Blanc et Unna de Kerglenn retrouvant en confiance les pistes d’extérieur dans les épreuves à 1,30m et 1,35m. Philippe Guerdat présent sur le site du concours n’a pas manqué de suivre  l’évolution de ces couples en confirmation, mais à aussi vu d’autres outsiders s’affirmer. C’est bien le cas du roannais Olivier Perreau déjà très performant en 2017 avec Dolce Deceuninck. Cette  fille de Toulon n’a que 9 ans mais confirme son potentiel en donnant la victoire à son cavalier dans la ranking de vendredi à la barbe du suisse Gianluca Agustoni avec Uzo van Het Hobos Z pour un centième de seconde ! A la 3e place Robert Breul rappelle qu’on peut toujours compter sur lui avec le bon Arsouille du Seigneur. Le Grand Prix promet d’être disputé !