CSI** : Julien Epaillard et son Pigmalion à St Lô
lundi 30 novembre 2015

St Lô 2015- Julien Epaillard et Pigmalion du Rozel
Julien Epaillard et Pigmalion du Rozel © Paul Dubos

Les bonnes infrastructures et la bonne date du CSI * et ** organisé par l'AEC à St Lô avait attiré un plateau conséquent et de qualité. Julien Epaillard et son bouillant Pigmalion du Rozel n'ont pas laissé passer l'occasion d'ajouter une victoire à leur palmarès.

Après de belles épreuves où les Français se sont taillés la part du lion, que ce soit la famille Schillewaert, Caroline Nicolas, Alexandra Ledermann ou Axelle Lagoubie, tous vainqueurs, le grand prix a confirmé l'hégémonie nationale. 63 partants se sont élancés sur un parcours technique avec les verticaux à 150 cm, les oxers à 145 cm, que l'on jugea difficile avec seulement 5 sans faute à mi-épreuve.

Les choses allaient changer après la pose et on eut l'impression d'assister à une autre épreuve avec des sans-fautes qui s'enchainaient soit 14. Le barrage à 19 fut donc décisif et la botte secrète de Jean-Paul Lepetit fut de l'ouvrir sur un vertical à 145 en sortie de virage qui fut fatal à 8 de nos barragistes. Les plus aguerris surent éviter ce piège en partant prudemment et en accélérant par la suite. Ce fut le cas de Pénélope Leprévost sur Ratina D'La Rousserie dont c'était le second concours de reprise avant d'attaquer Genève dans 15 jours. Elle fit un parcours raisonné qui lui offre la 6° place. Timothée Anciaume avec Olympique Libellule plus rapide se faisait immédiatement ravir la pôle position par les talentueux Geoffroy de Coligny et Qaid Louvière, mais ces derniers n'obtiendront que la 3° place. En effet, la terreur des barrages entrait en piste en la personne de Julien Epaillard dont le parcours initial n'avait pas été le plus démonstratif, il lançait son Pigmalion dans une course effrénée, qui faisait mouche avec le meilleur chrono :"Quand on lui met le pression il saute encore mieux, pour le barrage je lui ai mis une gourmette en cuir moins dure et il a mieux passé son dos. La suite de son programme c'est Paris salon du cheval; puis La Corogne ensuite repos bien mérité" avouait Julien. Après son parcours, seul Titouan Schumacher et sa spectaculaire Océane de Nantuel, allaient s'approchait du maître, pour une deuxième place tout à fait méritoire.

Un nouvel André-Jacques Legoupil                        

D'ailleurs ce concours a permis à de nombreux jeunes français et étrangers de montrer leur talent et de promettre de beaux jours au sport équestre international. Et puisqu'on est à l'heure des compliments comment ne pas citer un autre jeune qui fait également du super boulot, le speaker Alexandre Depagne, un sosie d'André-Jacques Legoupil avec les cheveux en plus et quand on lui fait part de cette similitude il avoue : "il a été mon formateur et mon maître".

Quant aux cavaliers étrangers ils ont fait néanmoins bonne figure, en particulier le belge Maxime Hermegnies meilleur cavalier du concours  et vainqueur d'une épreuve, ce qui fut le cas également pour Abdelkébir Ouaddar dont le talent n'a d'égale que sa gentillesse et sa disponibilité.