CSI** St Lô, Reynald Angot...assez logiquement
lundi 28 novembre 2016

Reynald Angot et Symphonie des Biches
Reynald Angot et Symphonie des Biches © Eric Fournier

Victoire avec aisance pour Reynald Angot/Symphonie des Biches devant Alexis Gautier/Siroco de Coquerie. La start-list du G.P du CSI** de l'A.E.C à St Lô comptait des pointures.

Douze couples sur soixante engagés ont barré sur la piste de Jean-Paul Lepetit qui n'était pas là pour amuser la galerie mais bien pour faire émerger l'élite de ce week-end international bien garni qui clôture la saison hippique 2016 en Normandie. Patrice Delaveau a fait plaisir à ses fans en montrant un Lacrimoso à l'aise pour son retour au sport, malheureusement auteur d'un quatre points sans gravité au barrage qui l'éloigne du podium. On les reverra évidemment. La deuxième place revient à Alexis Gautier qui peaufinait là la préparation d'un partenaire de qualité, Siroco de Coquerie, susceptible de le ramener vers les internationaux. L'exercice leur a semblé facile. La suissesse Nadja Peter Steiner (3ème) forme un couple maintenant bien rôdé sur les G.P de CSI cinq étoiles et Coupes des Nations Elle se glisse à la troisième place dans la dynamique de sa victoire vendredi.  Quant à Maelle Martin/Unique d'Elbe (4ème), elle surfe  sur ses succès avec Giovanni de la Pomme qu'elle avait laissé au repos avant Paris. A st Lô il faut être équipé et même si le G.P était annoncé à 1.45m la complexité du parcours fait ressortir l'expertise des cavaliers qui se frottent régulièrement aux exigences du très grand sport. Et Reynald Angot a en a été l'exemple, s'imposant avec Symphonie des Biches

 

L'A.E.C aux manettes

L'Association des Ecuries et Concours de Normandie voit son CSI** de fin d'année bien installé dans le calendrier et s'était judicieusement glissée sur ces dates de fin novembre qui n'ont pas trop de concurrence. Bien vu pour dynamiser St Lô! Cette association de professionnels normand anime le territoire local avec ses moyens et la relative disponibilité de quelques cavaliers de la région par ailleurs bien occupés dans leurs exploitations respectives. C'est Philippe Epaillard et Antoine Courpied qui l'avaient porté sur les fonds baptismaux il y a presque dix ans maintenant. Outre ce concours elle a le mérite d'avoir sérieusement installé avec la MFR de Balleroy un partenariat durable pour former de jeunes professionnels qui débutent chez les éleveurs autours de St Lô.

Photo d'archive