CSI-W de Dubaï: le Qatar récolte!

samedi 01 février 2014

  • imprimer

Après avoir acheté de nombreux cracks et choisi deux entraineurs de renom, le Qatar domine la ligue arabe... Et même les Européens venus les affronter sur leur terrain. Ils l'ont encore prouvé dans le Grand Prix de Dubaï. A voir la vidéo de Paloubet d'Hallong avec Ali Al Rumaihi

Ali Al Rumaihi largeL

Une épreuve difficile que celle du Grand Prix de Dubaï...D'abord à cause des côtes mais aussi à cause des nombreux  virages du parcours conçus ingénieusement par Bob Ellis. Sur quarante-deux partants, dix cavaliers sont sortis sans pénalités du premier parcours, laissant ainsi le Saoudien Kamal Bahamdan et Noblesse des Tess sur le bord de la piste pour un point de temps dépassé. Parmi les barragistes, trois sont Qataris, et deux sont entrainés par Marcus Fuchs au sein des forces armées qataries. Pour la plupart novices, ils ont dû faire face à des pointures étrangères, comme la Néerlandaise Tina Lund, l'Irlandaise Marion Hugues, l'Ukrainien Ferenc Szentirmai/ Quickdiamont et les deux Français de la compétition: Frédéric David/ Equador Van't Roosakker et Michel Hécart/ Piman de Devinière, ainsi que le Marocain Abdelkebir Ouaddar/ Quickly de Kreisker.
Nasser al Ghazali a été le premier cavalier à s'élancer, mais quatre points sur le dernier l'empêche de signer un sans-faute. D'ailleurs, il faut attendre un moment avant d'apprécier un « clear-round ». Frédéric David (regardez son interview en cliquant ici!)est piégé par  le vertical 6, qui vient après une longue galopade, comme Marion Hugues et Ferenc Szentirmai après lui. Le Jordanien Ibrahim Hani Bisharat sur la jument SF Kirfa de Kreisker ne font pas mieux.
Celui qui met tout le monde d'accord, c'est Hamad Ali Al Attiya. En selle sur L.B. Casanova, c'est sa première année à ce niveau, et surtout c'est le deuxième parcours de trois étoiles qu'il enchaine avec son cheval, un holsteiner de 17 ans. « Le parcours était très ouvert, il fallait donc faire attention à pouvoir reprendre » explique-t-il. Le Qatari n'a pas hésité à avancer, et réussit à s'imposer en 47''79. 
Mais comparé au chrono, d'Abdelkebir, cela paraît modéré! Malgré les incessantes ruades de Quickly, le Marocain boucle son tour en 44''53. Dommage qu'il y ai eu faute sur le vertical numéro 2!  Il prendra tout de même la troisième place derrière Ali Al Rumaihi en selle sur Paloubet d'Hallong.
Il s'agissait d'un premier test sur ces hauteurs pour le couple et il a été concluant. Ali et Paloubet bouclent un sans-faute très propre, sans pousser: « C'a n'a été que du plaisir! Il n'y avait pas de grosses difficultés, seulement le mur derrière l'écran géant. Je n'ai pas poussé, car je dois apprendre à mieux connaître le cheval. Il y a une longue saison à venir, ici et puis en Europe. Il vaut mieux prendre son temps afin d'achever des plus gros objectifs. » a-t- il justifié. Résultat,il est deuxième mais à plus de trois secondes du vainqueur (50''78).
Enfin, le dernier couple à reprendre le départ, Michel Hécart et Piman de Devinière réalise une contre performance. Le Français avait remporté la grosse épreuve du premier jour sur Nokia de Brekka, et s'était classé deuxième de la qualificative avec cette même monture et 6ème avec Piman. Peu avant le Grand Prix, Nokia lui avait offert une autre victoire sur une épreuve progressive. Mais voilà qu'arrivé au barrage du Grand Prix, le parcours s'engage mal: « J'ai fait le mauvais choix, raconte-t-il. Je sais qu'il est difficile sur le 1, alors j'ai voulu le faire réagir... Et il n'aime pas faire faute... » ajoute Michel Hécart. Au total, le couple sort de piste avec 12 points.
Cela ne l'empêchera pas de courir le CSI5* d' Al Ain la semaine prochaine, où il retrouvera Frédéric David.
Les Qataris, qui prendront part à la coupe des nations, compteront de nouveau sur Paloubet d'Hallong et son cavalier, Ali. Le vainqueur de cette épreuve,  Hamad Al Attya concourra lui sur le 2 étoiles, avec une monture également très attendue: Bella Donna, la jument achetée récemment à Meredith Michaels Beerbaum.

Résultats ici

A Dubaï, Marine Haÿ

previous video
next video
  • imprimer

0Commentaires

 | 03/02/2014 08:58
Belle info EXCLUSIVE. Quel phénomène ce Paloubet d'Hallong ++++ ! Ca fait rêver!


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr