CSI-W de Zurich : Wathelet gagne, les Français discrets
vendredi 29 janvier 2016

geneve 2016 Grégory Wathelet avec Citizenguard Taalex
Grégory Wathelet avec Citizenguard Taalex © www.scoopdyga.photo

Grégory Wathelet a fait une belle démonstration ce soir à Zurich pour gagner le GP Longines avec Citizenguard Taalex, avec plus d’une seconde et demie d’avance sur Denis Lynch et Martin Fuchs. Kevin Staut, 9e avec Qurack de Falaise HDC, était le seul Français classé de la soirée et même de toute la journée…

Beau et net vainqueur pour le Grand Prix Longines, première grosse épreuve du CSI-W de Zurich, ce vendredi soir au Hallenstadion : Grégory Wathelet avait deux foulées d’avance sur les autres et sa victoire était plus que méritée. Le vice-champion d’Europe a un talent fou, une équitation fine, précise et très en-avant et il a tout de suite trouvé les boutons avec l’étalon Citizenguard Taalex (12 ans), récupéré des mains du jeune Constant van Paesschen en novembre dernier.

A l’arrivée, plus d’une seconde et demie d’avance sur l’Irlandais Denis Lynch, 2e avec All Star, comme à Leipzig voici treize jours, et sur Martin Fuchs, bon 3e avec Clooney. Le jeune Zurichois a osé couper de biais sur le vertical placé dans un tournant, véritable « juge de paix » du barrage, et il a pris plus de risques que lors de ses dernières sorties avec son bon gris : payant ! Avec une barre sur l’ultime oxer naturel, Kevin Staut était 9e avec Qurack de Falaise HDC. Dommage, car sans la faute, c’était la 2e place.

Les leaders helvétiques, Steve Guerdat (Corbinian), Janika Sprunger (Aris CMS) ou Pius Schwizer (PSG Future) avaient tous été privés du barrage pour une faute sur cet ultime obstacle au premier tour: rageant ! Pénélope Leprévost avait, elle, été piégée par l’oxer no 10, moins large, mais placé dans un coin, avec Nice Stephanie. Deux barres pour Simon Delestre et Qlassic Bois Margot. Les trois Français s’étaient déjà montrés discrets la journée.

L’après-midi, Steve Guerdat était bon 2e d’une épreuve réservée au Top 40 et comptant pour le classement mondial. Albführen’s Happiness ne tutoya aucun obstacle et le Jurassien signait un excellent chrono. Seul Max Kühner, le Bavarois devenu Autrichien pour assouvir son rêve olympique, le priva de la victoire, pour quatre petits dixièmes.
Dans la petite épreuve (135 cm), gagnée par l’Anglaise Laura Renwick, une collectionneuse de victoires, Martin Fuchs était 2e avec Uzo. Il y a même eu une victoire pour Martin Fuchs ce vendredi, mais plutôt anecdotique, dans l’épreuve cheval-voiture, où il s’agissait de s’illustrer au volant après être descendu de son cheval. A ce jeu-là, le jeune Zurichois était imbattable.

Résultat ici

Photo d'archive au CHI de Genève