CSI2* : Strazeele annule ses deux CSI de fin d’année
jeudi 20 octobre 2016

2015 Strazeele CSI2* remise des Prix
La remise des prix du Grand Prix du CSI2* de novembre 2015, remporté par Guillaume Foutrier. © Sylvia FLAHAUT

L’association hippique strazeeloise préfère, pour 2016, en rester là. Après avoir annulé son premier international hivernal, qui devait se tenir début octobre, l’équipe organisatrice a préféré faire de même pour les deux compétitions de fin octobre et de novembre.

En dépit de nombreuses demandes de cavaliers belges à l’instar de Philippe Lejeune ou de Gregory Wathelet, le haras des Rooses, situé à Strazeele (62), n'accueillera pas le CSI2* qui devait se tenir ce week-end. “Encore une fois, devant le peu d’enthousiasme des cavaliers français, on préfère éviter de se planter, pointe Bernard Vandecasteele, vice président de l’association organisatrice. On n’a pas à rougir des demandes formulées par nos voisins belges. Mais avec 200 chevaux susceptibles de concourir au moment des dépôts de candidature, sachant qu’on en perd toujours à la sortie, on ne prendra pas de risques financiers”. Le même week-end se tient le CSI3* de Saint-Lô. Mais pour le vice-président de l’association, il ne s’agit que partiellement de la même clientèle. “Nous avons déjà organisé des compétitions en même temps que Saint-Lô et nous n’avions pas pâti de la concurrence au point de ressentir une baisse de fréquentation. Le problème n'est pas là”.

Pouvoir d’achat en berne?

Pour Bernard Vandecasteele, le problème se trouve ailleurs et notamment au niveau du porte-monnaie de certains cavaliers et propriétaires. “Je pense que les sportifs sont beaucoup plus regardants sur les dépenses, indique le vice-président. Et qu’ils sélectionnent davantage leurs compétitions, quitte à en supprimer désormais une ou plusieurs dans leur saison”. Après l’annulation des deux CSI2* d’octobre, l’équipe organisatrice a choisi également d’annuler celui de novembre, dans une même logique et pour ne pas faire face à la même déconvenue. “Pour tous ceux qui travaillent à l’organisation de ces événements, c’est évidemment décevant”. A la place de ces internationaux, le haras des Rooses accueillera des cavaliers amateurs, pour deux concours nationaux, les 11 novembre et le week-end des 18 et 19. Rendez-vous en mai pour le prochain CSI alors? Pas sûr. “On réfléchit encore à notre calendrier de l’an prochain, conclut Bernard Vandecasteele. On a effectivement choisi de déplacer notre 2* de février à mai, la date est réservée, mais on verra d’ici là”.

Commentaires


BERTRAND A | 20/10/2016 22:26
Ce serait hélas une tendance qui se confirmerait. Les CSI de Royan réduisent eux aussi sensiblement la voilure. Les CSI coûtent très cher tant pour les organisateurs que pour les cavaliers. La question est de plus en plus économique et le point de rupture s'approche pour la classe moyenne aisée.