CSI2* de Dunkerque : Et de deux victoires pour Benjamin Barbot

lundi 31 octobre 2016 - Nord-Pas-de-Calais

  • imprimer

Trente partants, sept barragistes et une belle bagarre entre les cavaliers pour empocher la victoire dans le Grand Prix du CSI2* de Dunkerque, hier dimanche 30 octobre. A l’issue de la seconde manche, c’est finalement le Normand Benjamin Barbot, vainqueur du petit Grand Prix de vendredi, qui rafle la mise.

Benjamin Barbot et O'z du Moulin largeL

Sylvia Flahaut

Benjamin Barbot et O'z du Moulin largeL

Sylvia Flahaut

Benjamin Barbot et O'z du Moulin

Benjamin Barbot et O'z du Moulin

previous video next video

Marc Debaere, figure désormais incontournable des internationaux dunkerquois, a la difficile tâche d’exploiter au mieux la piste assez étroite du centre équestre de l’Afgand. Ce dimanche, en proposant une épreuve sélective à 145, sans toutefois mettre les chevaux dans le rouge, on peut affirmer que le Belge y est finalement parvenu. Mais le technicien assure qu'il est parfois difficile de faire preuve de créativité sur quatre journées et de proposer de nouvelles situations dans chaque épreuve aux cavaliers engagés. “Les sportifs reconnaissent les compétences de Marc. Et malgré la taille de notre piste, ils ne craignent absolument pas de courir Dunkerque, pointe François Gilmet, organisateur. Les cavaliers connaissent et reconnaissent ses qualités et sa compétence dans le domaine”. Ce dimanche après-midi, les trente couples engagés ont ainsi eu droit à de nombreux contrats de foulées et devaient veiller à soigner tout particulièrement leur tracé. “Les gros efforts se situent tous en sortie de tournants, faisait remarquer Benjamin Barbot, suite à son premier tour. La barre de spa en trois, le double en six, le triple en huit… Il faut vraiment soigner ses virages”. “Mais si on regarde bien, il y a finalement des fautes un peu partout”, analysait le chef de piste durant l’épreuve. Un parcours pas évident donc, avec un ultime vertical à 150, mais que sept cavaliers sont parvenus à terminer sans pénalité. Numéro un sur la liste de départ, c’est le Belge François Bossu qui  a ouvert le bal des parcours sans faute, avec sa bonne Chica, fille de Coronado.

“Le premier 2* depuis l’arrêt d’O’z”

Son homologue, Sonia Stacquez, en selle sur sa toute bonne alezane de 9 ans, Babette de l’Aulne (Shilling), le rejoint rapidement. Du côté des Tricolores, Benjamin Barbot/ O’z du Moulin (Artos), Vincent Balleux/Signé Lulu (Cardero), le Nordiste Thierry Lambert/Underline (Canturo), Robinson Maupiler/Talent (Mermus R) et Jérémy Le Roy/Saga de Romilie (Calvaro) parviennent à tirer leur épingle du jeu. Premier à s’élancer au barrage, François Bossu assure le sans faute en 29,65. Un chrono qui peut a priori être amélioré, comme le montre quelques secondes plus tard la cavalière belge : Sonia Stacquez et sa dynamique alezane améliore le temps de près de deux secondes. Mais sont rapidement devancés par Benjamin Barbot, sans faute en 27,52. Une performance qu’aucun couple ne sait par la suite améliorer. Le Normand de 27 ans empoche ainsi la victoire d’un Grand Prix 2* qui a une saveur toute particulière pour lui. “J’ai démarré la saison en Italie en début d’année, relate le vainqueur. Sur un 3*, Oz a fait une hémorragie pulmonaire. Il n’a ainsi pas beaucoup couru cette année. Il y a deux semaine, j’ai refait un CSI1* au Mans lors duquel il et 3e du Grand Prix. C’est le premier CSI2* qu’il court depuis son arrêt et je suis super content de sa performance. Il a bien récupéré. On va prendre encore le temps cette année, mais le cheval est frais. L’hiver, je fais généralement une pause, mais je crois que cette année, je vais faire un peu plus de concours en indoor”. Le cavalier, installé dans l’Eure, se rendra par la suite à Dreux, pour deux week-ends consécutifs de compétition.

“On veut que Dunkerque garde son esprit”

François Gilmet tire un bilan positif de la 38e édition du CSI de Dunkerque. “On a la chance de pouvoir compter sur des sponsors fidèles, indique l’organisateur. Les partenariats sont importants, on y travaille beaucoup et bien en amont. L’organisation de cet international, c’est le résultat du travail d’une année. C’est aussi grâce à nos soixante bénévoles que tout cela est possible”. La marque de fabrique du CSI de l’Afgand, ce sont ses deux soirées, lors desquelles se déroulent les épreuves Jump & Drive et de puissance. Des temps forts qui accueillent à chaque édition un public nombreux, qui ne manque pas de faire chauffer l’ambiance dans le manège du centre équestre “On se remet en question chaque année, poursuit François Gilmet. On a agrandi l’espace réservé aux exposants, on a ajouté un bar brasserie en bas et redonné un coup de neuf au restaurant du haut. On ne fait qu’un CSI par an, mais on veut le faire bien. C’est aussi pour ça qu’on a choisi de mettre la limite à 200 chevaux. On veut que Dunkerque garde son esprit et que les cavaliers continuent d’y venir pour la qualité des pistes, des épreuves à courir et pour l’ambiance”. 

Sylvia Flahaut

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr