CSI2* de Maisons-Laffitte : Damien de Chambord gagne le GP à 145
lundi 31 août 2015

Damien de Chambord Maisons Laffitte
Damien de Chambord/Playboy de St Siméon © Claude Bigeon

Il a encore fait chaud pour le GP 145 du CSI2* de Maisons-Laffitte (78) organisé par Horse Event, ce dimanche 30 août. Damien de Chambord s’est illustré avec Playboy De St Simeon.

Il a fait chaud dans l’air et chaud en piste car il a fallu attendre le 31e couple au départ pour enfin voir le premier sans-faute dans le temps et ce fut Caroline Nicolas avec le bouillant Stoulone du Genet. Elle sera suivie par sept autres couples qui réussirent à sortir indemnes des difficultés mises en scène par Michel Ismalun. Dans l’ordre après Caroline : Robert Breul/Bashka de Mortinsart, François Bossu (Belgique)/Chica, Baptiste Couperie/Sprint du Rouet, Thomas Leroy/Rock’n Roll, Marie Hécart/Temporelle de Fritot, Fabrice Dumartin/Cannavaro puis Damien de Chambord/Playboy De St Simeon. Au barrage, ils ne seront plus que trois à renouveler le clear round et ce sera finalement le podium : Damien de Chambord/Playboy de St Siméon (37’’76), Fabrice Dumartin/Cannavaro (38’’01) et François Bossu (44’’64).
Finalement, le plus jeune de ce Grand Prix de la ville de Maisons-Laffitte, Damien de Chambord (dix-huit ans), remporte ce Grand Prix deux étoiles qui a déjà été remporté par des cavaliers internationaux d’expérience. « C’est ma meilleure performance avec ce cheval, lance Damien de Chambord en sortie de piste. C’est un cheval très attentif que je sors depuis novembre 2014. Il a un gros cœur et est très respectueux. J’ai préparé ce GP à Auvers la semaine d’avant. Cela fait trois ou quatre ans que je viens à ce concours et j’ai trouvé que l’épreuve semblait moins difficile cette année. Le parcours me semblait plus fluide. Mais, finalement il y a eu beaucoup de fautes sur le triple. Cela m’a motivé de voir qu’il a fallu attendre longtemps avant de voir le premier sans-faute. Je me suis dit que c’était un parcours pour mon cheval, car c’était un parcours fluide et technique avec des obstacles très légers. L’entrée du triple a été le plus fautif. J’étais content d’avoir fait sans-faute alors j’ai abordé le barrage avec l’idée de gagner car il y a eu pas mal de fautes par les premiers cavaliers du barrage. J’ai senti que mon cheval était présent. J’ai pris de gros risques sur la dernière ligne. » Des risques qui ont payé.
Damien de Chambord s’est aussi distingué lors de la six barres de la veille avec cette fois-ci Chaplino Alia (avec lequel il terminait 5e par équips lors des derniers championnats d’Europe Juniors), en terminant deuxième à 1,95 m derrière Valérie Rohmer qui a franchi 2,05 m avec Robin Kannan. Alors avec ces deux cartouches, Playboy et Chaplino, le jeune cavalier hésite entre les deux pour sa prochaine grosse échéance : les championnats de France Pro1. D’ici là, il sera à la Grande Semaine de Fontainebleau pour des 5 et 6 ans puis au GP 145 du Haras du Pin mi-septembre. Un calendrier bien rempli pour ce jeune bachelier qui se destine à une carrière de cavalier entouré des conseils de ses parents au sein du PIC de Deauville.