CSI2* de Saint-Lô : Alexis Deroubaix et Timon d'Aure confirment
dimanche 09 avril 2017

Remise des Prix CSI2* Saint-Lô
Le Nordiste Alexis Deroubaix signe une belle performance avec son bon Timon d'Aure. © Photo Paul Dubos

Alexis Deroubaix, le nordiste, n'a pas gagné la classique cycliste du même nom, à la une de l'actualité sportive de ce dimanche, mais, il s'est néanmoins échappé avec six autres concurrents pour les aligner lors du sprint final.

Ce n'était pas les pavés de l'enfer du nord, mais le sable fin du CSI** de St Lô, baigné par un soleil paradisiaque. Ils étaient 60 au départ, ce dimanche, sur un parcours semé de raisonnables embuches dont le temps court n'était pas la moindre. Sept concurrents sans faute aux obstacles en firent l'amère expérience mais sept autres eurent la satisfaction de se retrouver pour l'assaut final. Premier à partir, Alexis Deroubaix, du haut de ses 29 ans, réalisait avec Timon d'Aure (Mylord Carthago) un barrage rapide et sans faute. Derrière lui, Patrice Delaveau actionnait le turbo de Carinjo HDC (Cascavelle), réalisant un temps plus rapide, mais une barre de l'ex triple devenu double rejoignait le sol, synonyme de 4° place. Reynald Angot et Symphonie des Biches (Kannan), abaissait encore le chrono, mais au prix d'une très-très longue foulée sur l'oxer final, lui octroyant uniquement la troisième place. Il n'y eut en effet que deux sans fautes et le second fut réalisé par le revenant mais très plaisant Chacco Rouge (Chacco-Blue) que Tony Hanquinquant ne poussa pas dans ses derniers retranchements pour une très prometteuse seconde place. Nous retrouvons à la 5° place Jérôme Hurel et Urano de Cour au Bois (Baloubet du Rouet), puis Geoffroy de Coligny avec Raimondo du Plessis (Calin du Plessis) et enfin le seul étranger qualifié pour le barrage, le britannique Tim Stockdale avec Miss Fritz (Andiamo). Kévin Gautier et le puissant Twist de la Butte (Muriesco du Cotentin) sont 8° et Florian Angot avec Tip top des Tess (Mylord Carthago), en progrès continus, 9°. C'est comme le lauréat, un fils de Mylord Carthago, étalon dont la production a occupé la une de l'actualité cette semaine avec la seconde place de Twentytwo des Biches à la finale Coupe du monde.A Drammen pour la Coupe des Nations dans un moisAlexis Deroubaix rappelait que Timon d'Aure avait aussi gagné la semaine dernière le CSI** du Mans. "C'est mon premier parcours en extérieur cette année, le cheval évolue bien, il est très respectueux et régulier. Je n'ai pas pris tous les risques dans le barrage mais finalement, c'était le bon plan. Nous sommes d'ailleurs sélectionnés pour la coupe des nations de Drammen en Norvège dans un mois. Avant cela, nous reviendrons ici la semaine prochaine pour tenter de décrocher la surprime promise au couple vainqueur des deux Grands Prix".  A noter dans ce grand prix, le bon parcours (petit 4 points) d'Urano de Cartigny sous la selle de Pénélope Leprévost. Par ailleurs et comme de coutume, le local Benjamin Devulder a fait fort avec quatre victoires dont le Grand Prix des 7 ans avec la puissante Aupaline Platière (Dollar de la Pierre).