CSI2* de Sancourt : une première concluante pour Marc Dilasser

dimanche 14 juin 2015

  • imprimer

C’était la première fois que le cavalier tricolore engageait ses montures à Cambrai Sancourt (59). Bien en a pris à Marc Dilasser, qui remporte le Grand Prix, en selle sur Siamoise Minotier (Calvaro), devant l’un des régionaux de l’étape, Alexandre Leriche, en compagnie de Tel Elu de Saint Siméon (Kannan).

Marc Dilasser largeP

Scoopdyga

Pas moins de 53 cavaliers étaient au départ de l’épreuve reine du CSI2* de Sancourt. Un chiffre honorable puisque cette compétition est une nouvelle venue à l’agenda des jeunes échéances internationales de Sancourt . « Ça n’était pas gagné puisque de nombreux CSI ont eu lieu ces derniers temps dans la région et on aurait pu craindre que certains cavaliers se lassent, détaille Pierre Mazy, organisateur. Mais non, les fidèles ont répondu présents et nous avons même convaincu de nouveaux cavaliers de passer leur week-end en Nord/Pas-de-Calais ». Parmi ces nouveaux venus, Marc Dilasser, qui parvient, comme 13 de ses concurrents, à se qualifier pour le barrage.  Parmi eux, les Français Nicolas Delmotte, Guillaume Lefebvre, Alexis Borrin ou encore Thomas Ponthieu. Ce dernier, vainqueur du Grand Prix du CSI2* d’Hardelot la semaine précédente, expliquait que Jean-Philippe Desmaret, chef de piste, n’avait pas véritablement corsé l’épreuve. « Le parcours était adapté au beau plateau de cavaliers, avec des vrais obstacles à 145, assurait le cavalier de Qualine de Courcelles. Mais il n’y avait pas de pièges ou de difficultés majeures. Il fallait peut-être faire attention au double de verticaux, un peu délicat, situé en numéro 4, mais le tour était bien construit et se montait bien ».

« J’ai manqué le doublé »

Il fallait ainsi prendre des risques, au barrage, pour apparaître au classement final. Les cavaliers n’ont ainsi pas manqué de jouer le jeu : sur les 14 candidats à la victoire, seuls trois signent un parcours sans faute. Le plus rapide est Marc Dilasser, un peu plus d’une seconde devant Alexandre Leriche et son bon Tel Elu. Six secondes derrière, et sûr d’être classé en cas de parcours sans faute, le Belge Freddy Demuynck a choisi d’assurer et s’octroie ainsi une troisième place. Quant à Thomas Ponthieu, 4e au définitif, c’est le plus rapide des parcours à quatre points. Et le plus rapide des barragistes tout court, près d’une seconde devant le vainqueur. « J’ai fait le dernier, regrette le Picard. Si je n’avais pas fait cette barre, je remportais l’épreuve et je réalisais le doublé Hardelot – Sancourt ! Mais je suis vraiment satisfait. Il y avait un très beau plateau de cavaliers et la piste de Sancourt, même si elle est d’excellente qualité, n’est pas facile à monter : elle est légèrement en pente et rend parfois difficile l’appréciation des distances. C’est en tout cas un très beau concours, qui prend de l’ampleur ». Prochain rendez-vous pour l’Etrier du Cambrésis, le premier week-end de juillet pour un CSI2*,1* et Am-B.

Sylvia FLAHAUT

  • imprimer

0Commentaires

ALIX L | 14/06/2015 23:02
Toutes mes sincères félicitations au vainqueur.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr