CSI3* d’Hardelot : Les Pays-Bas raflent la mise
dimanche 03 avril 2016

Hardelot2016- Remco Been, en selle sur Holland Vd Bisschop
Remco Been en selle sur Holland Vd Bisschop

A l’issue d’un Grand Prix assez technique et d’un barrage à trois, c’est finalement le cavalier hollandais, Remco Been, en selle sur Holland Vd Bisschop (Heartbreaker), qui s’impose. Au sein de cette 16e édition des Internationaux d’Hardelot, il devance le Tricolore Nicolas Deseuzes et Quilane de Lezeaux (Grenat de Grez).

Grégory Bodo, succédant à Jean-François Morand au pied levé, n’a pas ménagé les cavaliers engagés dans le Grand Prix du CSI3* d’Hardelot, ce dimanche 3 avril. Sur les 46 couples au départ, seuls trois sont parvenus à tirer leur épingle du jeu et à accrocher le sans faute. Sur la piste, la rivière, non barrée et située en numéro 4, a surpris plus d’un couple : la monture de Franck Schillewaert, Salto des Nauves (Dollar de la Pierre), négocie mal son franchissement et envoie son cavalier par terre. Une chute impressionnante mais sans gravité. Le délicat vertical bleu situé 7 foulées derrière cet obstacle large cause également du tort aux couples. Bosty, la Nordiste Juliette Faligot, Jérôme Hurel ou encore Julien Epaillard se font piéger au sein de ce délicat enchainement. Le triple, en fin de parcours, prive également quelques sportifs de barrage et notamment la Suisse Nadja Steiner ou le Tricolore Eric Dewulf. Outre la technicité en piste, le temps accordé était une donnée importante à prendre en compte : Clément Boulanger, les Britanniques Jamie Wingrove et Guy Williams en terminent avec un point de pénalité.

Le tapis rouge pour Remco Been

Seuls trois couples réussissent à terminer leur parcours sans pénalité : le Tricolore Nicolas Deseuzes, 9e cavalier à s’élancer, ouvre le bal des sans faute. Il est rejoint assez rapidement par Michael Greeve, pour les Pays-Bas, en selle sur sa bonne Eurohill’s Africa (Guidam). Son homologue, Remco Been, s’invite enfin pour la seconde manche. Aucun autre couple ne parvient à imiter les trois cavaliers. Le Tricolore Clément Boulanger termine ainsi 4e, devant Jamie Wingrove et Guy Williams, respectivement 5e et 6e. Premier à s’élancer au barrage, Nicolas Deseuzes enterre a priori rapidement toute chance de victoire tricolore, en commettant deux fautes sur les deux premiers obstacles. Mais, contre toute attente, Michael Greeve fait exactement les mêmes fautes avec un moins bon chrono. Le tapis rouge est ainsi déroulé à Remco Been qui peut se permettre une faute ou du temps dépassé. Mais, en bon compétiteur, sans évidemment prendre trop de risques, le Hollandais boucle un parcours sans faute et remporte ainsi la victoire.

La Baule pour Nicolas ?

Deuxième au classement, Nicolas Deseuzes signe une belle performance. Le cavalier, qui revient de Floride, envisage de participer au CSI-O de La Baule. « Ma jument, Quilane de Lezeaux, a très bien sauté, c’est de bon augure pour le reste de la saison, pointe le cavalier. L’épreuve était assez technique, mais j’avais préparé Quilane au passage de la rivière. Les 8 points au barrage sont clairement de ma faute : je pense que j’ai eu un excès de confiance et je n’ai pas sauté assez haut au paddock ». Le Français, installé non loin de Genève, monte sa jument depuis 3 ans. « C’est mon cheval de tête. Cette saison, que j’aimerais poursuivre avec La Baule si j’y ai une entrée, j’envisage de courir les 3 à 5* ». Le concours a plutôt bien réussi à Nicolas : avec son autre cheval, Tatoo des Trambles (Gio Granno), il a terminé 7e dans la qualificative de samedi. Le Français, ainsi équipé, peut partir plutôt confiant cette saison.

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici !

Commentaires


MICHELE P | 04/04/2016 10:49
Entorse des cervicales pour Franck à qui nous souhaitons un prompt rétablissement, vu la buche,on peut parler d' un moindre mal!
En observation à l' hôpital, il devrait le quitter cet après midi.
Michèle P.