CSI3* du Touquet : Premier GP3* gagné pour Pénélope et Hija
dimanche 08 mai 2016

Le Touquet 2016 - Pénélope Leprévost, en selle sur sa bonne 9 ans Hija Van Strokapelleken
Pénélope Leprévost, en selle sur sa bonne 9 ans Hija Van Strokapelleken © Sylvia Flahaut

A l’issue d’un barrage haletant, c’est finalement la Tricolore Pénélope Leprévost, en selle sur sa bonne 9 ans Hija Van Strokapelleken (Calido), qui remporte la victoire. Elle devance le Nordiste Nicolas Delmotte associé à Darmani Van’t Heike et la Belge Gudrun Pattet, qui prend la troisième place avec Sea Coast Atlantic.

Le soleil, un superbe plateau de cavaliers, un terrain au top et un chef de piste qui n’a pas ménagé ses efforts pour proposer une dernière épreuve à la hauteur des ambitions du CSI3* du Touquet. Pour ce dernier jour de compétition, Jean-Philippe Desmarez a dessiné un Grand Prix technique mais qui a quand même permis à 9 couples, sur les 50 engagés, de boucler un parcours sans faute et de se qualifier pour le barrage. Un parcours bien équilibré, une rivière en numéro 4, des contrats de foulées à respecter et un rythme à ne pas forcément négliger, sous peine de pénalité de temps. C’est finalement en fin de tour que les cavaliers se sont parfois faits piéger : l’oxer numéro 10, situé juste à côté de la butte, a privé les Britanniques Nick Skelton et Nicole Pavitt de seconde manche. L’obstacle numéro 12 situé le long d’un des petits côtés du terrain, une combinaison over, une foulée, vertical, était également à soigner. Les Français Patrice Delaveau, Alexis Borrin, Thomas Rousseau ou Yannick Gaillot s’y laissent surprendre.

Le premier sans faute est signé Nicolas Delmotte. Il est rejoint par la Suédoise Malin Baryard Johnsson, qui signe un superbe parcours avec sa toute bonne grise H&M Cue CHanna 42. Nadja Peter Steiner, pour la Suisse, puis Gudrun Patteet pour la Belgique trouvent également les solutions des problèmes posés par Jean-Philippe Desmarez et obtiennent leur ticket pour le barrage. Et puis, les Tricolores, outre Nicolas Delmotte, s’en mêlent : François Xavier Boudant/Ciento, Valentin Marcotte/Tethys de Beauval, Nicolas Deseuzes/Quilane de Lezeaux (couple très en forme en ce moment, classé dans les derniers 3* d’Hardelot et de Maubeuge), Pénélope Leprévost/ Hija Van Strokapelleken et Julien Epaillard/Safari d’Auge rejoignent le banc des barragistes. Ils sont ainsi neuf à pouvoir prétendre à la victoire.

Pénélope, deux secondes plus rapide

Au vu des options, des virages, des coupes à envisager et de la dernière ligne droite, les cavaliers avaient de quoi s’amuser au barrage. Et de quoi faire descendre le chrono. Nicolas Delmotte est le premier à s’élancer : le Nordiste joue de toutes les possibilités et manies Darmani avec beaucoup d’adresse. Il sort de piste sur un parcours sans pénalité, en 43,95. Il semble difficilement rattrapable ! Malin Baryard Johnsson tire elle aussi son épingle du jeu, mais avec deux secondes de plus… Nadja Steiner commet deux fautes, tandis que la Belgue Gudrun Patteet/Sea Coast Atlantic pose une belle option en s'emparant de la seconde place du provisoire. Valentin Marcotte et Nicolas Deseuzes prennent des risquent et y laissent chacun deux barres. Avant dernière à s’élancer, Pénélope Leprévost, tout en fluidité, parvient à se moquer des difficultés tout en assurant un rythme très soutenu. Les ordres sont précis, les courbes serrées. La cavalières descend le temps de Nicolas Delmotte de plus de deux secondes et s'empare de la première place. Julien Epaillard prend alors tous les risques mais commet quatre points, partant d’un peu trop loin sur un oxer.

Premier Grand Prix 3* pour Hija

Le CSI3* du Touquet « tombait parfaitement bien » au programme de Pénélope. « Dans deux semaines, j’envisageais de me rendre à Madrid, pour le Global, explique la cavalière. Le Touquet, ça a été l’occasion pour Hija de participer à son premier Grand Prix 3*. Je crois que le résultat est plutôt concluant ». Pénélope Leprévost n’avait finalement pas l’intention, au départ, de jouer le jeu de la gagne. « Et puis, j’ai vu Nicolas en piste qui avait mis la barre assez haut. Je me suis dit « allez, j’essaie ». Je pensais qu’il était imbattable et à l’issue de mon barrage, je suis vraiment super contente. Aujourd’hui, c’est 100% positif ».

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici !