CSI5* Dinard: 3 médaillés à Dinard

vendredi 31 juillet 2015

  • imprimer

Parmi les stars de la planète équestre présentes au Jumping International de Dinard, L'Eperon a rencontré deux des membres de l'équipe canadienne médaillée d'or lors des tout récents Jeux Panaméricains, Eric Lamaze et Tiffany Foster, ainsi que le vénézuélien Andres Rodriguez, médaillé d'argent individuelle.

Andres Rodriguez largeL

Scoopdyga

Andres Rodriguez

Cette année, les Jeux Panaméricains se tenaient à Toronto du 10 au 26 juillet dernier. Sur le podium par équipes, le Canada (Eric Lamaze/ Coco Bongo, Tiffany Foster/ Tripple X III, Yann Candele/ Showgirl et Ian Millar/ Dixson) l'Argentine et les Etats Unis. Tiffany Foster l'explique "Cette médaille a une saveur toute particulière pour nous. Le fait de gagner devant notre public est très important car nos fans nous soutiennent de manière fantastique, mais aussi, c'était notre dernière chance de nous qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016. La pression était très forte, mais constituait pour nous c'est une motivation supplémentaire. Le chef de piste, Michel Vaillancourt, avait tracé un tour aux cotes maximales." Eric Lamaze, qui le confirme, "la qualification aux Jeux est cruciale pour nous et pour notre sport" a choisi le cSI5* de Dinard pour son retour en Europe où il restera basé jusqu'en septembre, date à laquelle il reprendra avec son élève Tiffany le chemin de Calgary. La suite du programme précédent Rio sera établie à partir du meeting de Floride l'hiver prochain. 

L'étoile montante du Vénézuela

Andres Rodriguez, 31 ans, participait pour la seconde fois aux Jeux Panaméricains, mais cette année, l'enjeu était de taille, puisqu'il s'agissait de la dernière possibilité pour le Vénézuela de décrocher une qualification pour les Jeux Olympiques de Rio. Si toute chance de médaille est désormais perdue pour un titre en équipe, tous les espoirs sont encore permis pour l'étoile montante des sports équestres vénézuéliens qui s'adjugeait la médaille d'argent (derrière McLain Ward et devant Lauren Hough) lors de la finale en selle sur Darlon Van Groenhove, BWP de 12 ans, ancienne monture de Margaux Bost qui a rejoint ses écuries de Wellington voilà deux ans. "Je ne pensais jamais qu'il irait aussi loin, il est très généreux et progresse constamment. Lors de cette épreuve, c'est la première fois que je sentais autant de pression. Non seulement les Jeux Panaméricains étaient du même niveau technique que les championnats d'Europe, mais pour une fois mon équipe avait une vraie chance de figurer au classement, même si malheureusement cela n'a pas été le cas."  Malgré sa médaille, Andres n'est pas encore certain de s'envoler pour Rio l'été prochain. "La Fédération peut encore choisir un autre cavalier, mais j'ai bon espoir d'être au départ." Au quotidien, outre la dizaine de personnes qui s'occupe de ses 15 chevaux, dont cinq au niveau 5*, Andres peut compter sur son fidèle partenaire, Andres Olivares. "Je l'ai rencontré pour la première fois il y a seize ans, il m'a aidé à venir en Europe faire un stage avec Rodrigo Pessoa et Doda de Miranda. C'est là que j'ai décidé de devenir cavalier, contre l'avis de mon père, car le sport équestre professionnel n'est pas dans la culture vénézuélienne. Andres Olivares est un homme d'affaires, il m'a acheté mon tout premier cheval. Il m'a toujours soutenu depuis, mais voilà cinq ans, nous sommes devenus partenaires en créant ARAO, une société qui commercialise des chevaux de sport."

En dehors de Guy d'Oriola, avec lequel il a travaillé pendant de longues années, Andres bénéficie depuis trois ans du soutien technique du cavalier américain Eddy Mc Cain. Pour Andres, qui épousera d'ici quelques mois Clementine Goutal, l'objectif est clair. Il s'agit de marquer des points au classement FEI, et de remonter de sa 58ème place actuelle pour figurer parmi les 30 meilleurs mondiaux d'ici la fin de l'année. "Je pourrai alors être invité au Global Champion's Tour." A l'instar des médaillés aux Jeux Panaméricains, Andres a acquis la possibilité, pour les quatre années à venir, de participer aux plus beaux grands prix de la planète, sans avoir besoin de se qualifier, à condition d'être sur la liste des cavaliers invités..."C'est un peu comme un traitement VIP !" sourit Andres, "ravi de profiter des magnifiques installations de Dinard." 

Sur place, Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr