CSIO 4*-W Rabat : Bis repetita pour Emeric George
dimanche 14 octobre 2018

Emeric George et Rocker d'Ysieux, vainqueurs du Wining Round à Rabat
Après la victoire de Chopin des Hayettes dans le Grand Prix, c'est au tour de Rocker d'Ysieux de recevoir les honneurs à Rabat © RB Presse / Solenn Rispail

Point d’orgue de cette journée de compétition à l’étape de Rabat du Morocco Royal Tour, l’épreuve du Winning Round a de nouveau sacré Emeric George sur la piste de Dar Es Salam après une deuxième manche palpitante.

Quatorze cavaliers ont bouclé le parcours initial à 145 de cette épreuve sans aucune pénalité, leur permettant de s’élancer sur la seconde manche, dans laquelle se jouait la victoire. Au fil des parcours, le chronomètre se resserrait. On aurait pu penser l’épreuve bouclée lorsque l’Allemand Marcel Marschall et son tout bon Crystal 17 sont descendus en dessous des 44 secondes. C’était sans compter sur le Suisse Pius Schwizer et le tricolore Emeric George, qui passaient parmi les trois derniers concurrents. L’Helvète, en selle sur Cortney Cox, a terminé son parcours avec un temps de 43 secondes, sous les acclamations des supporters. Avant dernier à rentrer en piste, le Français, quant à lui grisé par ses récentes performances, a pris tous les risques sur son Selle Français Rocker d’Ysieux, et s’est imposé en 41,91 secondes.

« Je ne gagne pas très souvent sur des épreuves de ce niveau, mais sur cette tournée du Maroc, ça se passe bien avec mes chevaux. C’est la raison pour laquelle je me permets de tenter plus de choses, de prendre plus de risques, alors que d’ordinaire je joue plutôt la carte de la prudence. J’ai aussi un peu de chance ! Je suis vraiment heureux d’avoir gagné avec Rocker, c’est un cheval qui m’a toujours énormément donné, même si aujourd’hui Chopin est devenu mon cheval de tête. Rocker mériterait aussi d’avoir cette place, il aurait pu sauter le Grand Prix d’hier, j’ai d’ailleurs hésité jusqu’au dernier moment avant de savoir lequel des deux j’allais monter. Cela me fait vraiment plaisir de gagner des grosses épreuves comme celle de ce soir avec Rocker. C’était vraiment un avantage de passer à la fin de cette deuxième manche, je savais exactement ce que mes adversaires avaient tenté : il y a un écran au paddock, donc nous pouvons suivre l’épreuve. Je savais que je n’avais aucune marge de manœuvre, j’ai tenté le tout pour le tout, et ça a fonctionné ! »

Les résultats complets