CSIO de Calgary: Scott et Sanctos l’ont fait !

lundi 14 septembre 2015

  • imprimer

Cela paraissait hautement improbable, incroyable, et pourtant ils l’ont réussi. Le Rolex Grand Slam Genève-Aix-la-Chapelle-Calgary pour Scott Brash et Hello Sanctos, deux champions d’exception. Alexis Borrin bon 12e avec Marlou des Etisses, Cédric Angot 16e avec Rubis de Preuilly.

calgary 2015 Scott Brash et Hello Sanctos largeL

Spruce meadows

calgary 2015 Scott Brash et Hello Sanctos largeP

Spruce meadows

calgary 2015 Pieter Devos et Dylano largeL

Spruce meadows

calgary 2015 Pedro Veniss et Quabri de l’Isle largeL

Scott Brash

Scott Brash et Hello Sanctos

Pieter Devos et Dylano

Pedro Veniss et Quabri de l’Isle

previous video next video

Dans d’autres sports, cela semble possible et pourtant c’est rarissime, ainsi en tennis cela fait-il des lustres qu’aucun joueur ne l’a réussi consécutivement (Steffi Graf est la dernière en date, en 1988) et il n’y en a eu que quatre au total, et en golf un seul. En saut d’obstacles, cela paraît plus improbable encore, tant les paramètres sont nombreux et différents, tant les terrains et les parcours sont difficiles et variés. Et la moindre erreur n’est jamais rattrapable. Et pourtant, ils l’ont fait!
Après Genève et Aix-la-Chapelle, Scott Brash et Hello Sanctos ont remporté ce dimanche 13 septembre le Masters de Calgary, à  Spruce Meadows, en signant le seul double sans-faute du jour, sur les 2 manches totalement différentes, 25 obstacles et 31 efforts placés par Leopoldo Palacios, le chef de piste des JO de Sydney et de Hongkong. « J’assume, c’est l’épreuve réputée la plus difficile du monde, je joue toujours avec les limites pour n’avoir si possible qu’un sans-faute et je n’ai eu que trois barrages en vingt ans », souligne le Vénézuélien. Elle a consacré l’Ecossais, No 1 mondial depuis bientôt deux ans (ce succès va encore conforter sa position), et son génial hongre sBs de 13 ans (par Quasimodo et par Nabab de Rêve).

La nervosité était palpable
Au premier tour, on sentit la pression et la nervosité ambiante. Scott Brash était moins serein que d’habitude et Hello Sanctos, qui adore les encouragements du public - à la maison, il est paresseux et ne saute pas un mètre, mais en piste, il se surpasse - assez chaud. Le No 1 mondial redoutait la rivière, que Sanctos saute souvent sans marge, et celle-ci était suivie d’un triple de verticaux (« Je n’avais encore jamais construit un tel triple de ma carrière », dira Palacios). Il franchit le tout sans encombre et avec le meilleur chrono.
Scott Brash avait ainsi gagné l’avantage de repartir le dernier. Un avantage bien réel, mais un surcroît de pression aussi. Avant lui, le solide Belge Pieter Devos, victorieux ici en 2013 avec Candy, avait écopé d’un point de temps avec son gris Dylano, tout comme l’artiste brésilien Pedro Veniss, 3e avec l’agile Kannan (il n’en a pas la morphologie, mais la classe) Quabri de l’Isle. Richard Spooner avait une faute avec son bon vieux compagnon Cristallo, McLain Ward (HH Azur) 5 pts, Grégory Wathelet (Conrad de Hus) et Beezie Madden (Cortes C) 8 pts, Ian Millar (Dixson), le tenant du titre, 9 pts, les autres davantage encore.

Alexis Borrin, le meilleur Tricolore
Seul Français rescapé après la première manche, l’étonnant Alexis Borrin et le très puissant étalon Marlou des Etisses (par Quidam de Revel et par Persan) n’avaient écopé que d’un point de temps, et encore pour 15 centièmes, en passant en no 1! Las, la 2e manche fut moins convaincante, avec quatre barres (3a, 5, 6 et 9) et du temps. Au final un 12e rang qui a de la valeur et confirme la 6e place dans le GP 5 étoiles de Chantilly et autres classements. Philippe Guerdat avait bien fait de se démener pour avoir deux places supplémentaires pour Alexis Borrin et Robert Breul, excellents ici.
Une faute d’antérieur sur le 13a hélas pour Cédric Angot, qui aurait mérité un second passage avec Rubis de Preuilly, à l’aise sur ce grand terrain et ces gros obstacles. Deux barres, à l’entrée de chacune des combinaisons (10a et 13a) pour Roger-Yves Bost et Qoud’Coeur de la Loge, un nouveau parcours à 20 pts un peu désarçonnant pour Kevin Staut et Qurack de Falaise, si performant en début de saison. Un coup de fatigue? Jérôme Hurel préféra abandonner après les fautes à la rivière et sur les nos 10c et 11 avec Quartz Rouge, peut-être émoussé après son superbe double sans-faute de la veille dans la Coupe.

« Le sentiment le plus fort de ma vie »
Le mot de la fin était donc pour Scott Brash et Hello Sanctos et ils laissèrent le très nombreux public bouche bée. Même l’abord un peu délicat du double de bidets ne posa pas de problème à Sanctos, cheval d’exception monté par un cavalier d’exception, âgé de 29 ans seulement et déjà dans l’histoire. « Ce que je redoutais surtout c’était le double d’oxers no 3, pour les bidets je faisais confiance à la réactivité et à la souplesse de notre cheval », dira Lord Harris, co-propriétaire du cheval après avoir été le mécène de David Broome.
Au delà du million d’Euros empoché pour ce phénoménal triplé, à ajouter à l’enveloppe de 360’000 Euros du jour (au total, cela fait une somme plus que record gagnée ce dimanche!), Scott Brash réussit un exploit historique, gagner les trois Majeurs de Genève, Aix-la-Chapelle et Calgary (dans l’ordre d’apparition). « Ce sont les trois plus beaux concours du monde, les plus prestigieux et les plus difficiles, je réalise à peine la portée de ce triplé », dira le vainqueur.
« C’est incroyable, c’est le sentiment le plus fort de ma vie, j’ai réussi ça avec Sanctos, qui est le cheval de ma vie. J’ai le privilège de le monter et le bonheur de réussir ce Rolex Grand Slam, que sincèrement je pensais impossible à réussir. Il faudra du reste peut-être vingt ou trente ans pour le réussir à nouveau. C’est une récompense pour tout un team, pour mes propriétaires, c’est fabuleux ».
A la question « le prochain but, un nouveau Grand Chelem ou les JO? », la réponse fuse: « Je vais essayer les deux, en sachant que c’est peu probable, mais ce sont mes deux défis majeurs ». Qui a dit impossible?

A Calgary, Alban Poudret

previous video
next video
Horse Telex
La base de données du cheval
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 80 Pascal Forabosco

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr