CSIO de Rotterdam: la Suède gagne et prend la tête du circuit.
vendredi 23 juin 2017

Henrik von Eckermann Cantinero
Le double sans-faute d'Henrik von Eckermann et Cantinero a largement contribué à la victoire de la Suède © Scoopdyga

Belle efficacité et homogénéité des Suédois, qui se passaient pourtant de Bengtsson au second tour. La Suisse 2e grâce au troisième double sans-faute consécutif signé par Steve Guerdat et… Biancissima.

Ce vendredi à Rotterdam, dans la Coupe des Nations, les deux derniers concurrents jouaient la victoire et ils avaient la même particularité: ils n’avaient pas eu à monter la première manche, leurs trois coéquipiers respectifs ayant chacun tourné sans-faute. Mais la seconde manche, rehaussée, fut nettement plus sélective et fautive, le soleil et la pression sans doute plus pesants aussi, et les barres tombaient plus souvent.

Le Suédois Peder Fredricson et All in, le couple vice-champion olympique, signa toutefois un superbe sans-faute. Martin Fuchs savait donc ce qu’il avait à faire. Plus facile à dire qu’à faire. Surtout avec un Clooney qui hésita à tourner avant d’aller franchir le vertical no 3 et regarda un peu la sortie avant de s’élancer sur le triple: faute à l’entrée, synonyme d’une belle 2e place, comme à St-Gall.

La victoire était pour Messieurs Fredricson, Lindelöw, von Eckermann et Bengtsson (qui n’a pas pu ressortir Clarimo Ask, boiteux, en 2e manche). Les Suédois prennent ainsi les commandes du circuit à la place des Français, hélas absents ici où ils ont souvent brillé par le passé.

Une série assez unique

Steve Guerdat et Bianca ont signé leur troisième double sans-faute d’affilée en Coupe, dépassant tout le monde cette saison - Pénélope Leprévost, 2e, comptabilise quatre sans-faute - et égalant ainsi la fabuleuse série de Paul Estermann et Eclipse en 2012 (dans les trois mêmes concours!). Le tour était certes moins difficile qu’à Rome (où il n’y avait eu que trois double sans-faute, contre sept ici), mais Louis Konickx a rehaussé ou élargi sept obstacles entre les deux tours pour avoir un parcours suffisamment sélectif (dix sans-faute, contre vingt au premier tour). Et après avoir eu quatre équipes sur huit à zéro point à mi-épreuve, il a eu un vainqueur unique et à 4 pts.

Italiens et Espagnols se sont partagés la 3e place, Allemands, Irlandais et Hollandais la 5e place, ce qui ne rapporte pas beaucoup de points (ni d’argent!) et les Belges, qui montaient pour… l’honneur (ils sont en 2e Division), fermaient la marche.

A noter que Cian O’Connor, qui a raté sa seconde manche avec… Good Luck (8 pts), avait auparavant remporté une épreuve rankings avec Copain du Perchet CH, l’ex-étalon suisse d’Edwin Smits, déjà victorieux à Villach. Il y avait 3 Irlandais dans les 4 premiers et la veille, ce sont aussi deux Irlandais, Darragh Kenny (Chanel) et Mark McAuley (Jacintha), qui avaient gagné les deux épreuves d’ouverture. Dans la Coupe, en revanche, ça n’a pas passé…

Les résultats ICI

(Photo d'archive)