CSIO de St-Gall: Dreher (s’) impose « Cool and easy »
dimanche 05 juin 2016

st gall 2016 Hans-Dieter Dreher et Cool and Easy
Hans-Dieter Dreher et Cool and Easy © www.csio.ch

L’Allemand remporte le GP de Suisse Longines et rappelle son bien nommé gris au souvenir des sélectionneurs allemands. La jeune Américaine Lucy Davis 2e, la Suissesse Janika Sprunger 3e et ses compatriotes bien placés. Deux seuls Français en lice, Timothée Anciaume (5 pts avec Kiamon) et Cédric Angot (8 pts avec Saxo de la Cour), privés de seconde manche: les commentaires de Philippe Guerdat.

Vendredi, dans la Coupe des Nations, il n’avait pas réussi à sortir un second sans-faute synonyme de barrage face à l’Irlande, mais ce dimanche, il a cette fois bouclé deux sans-faute impeccables et le second à un train d’enfer, pour triompher dans son premier Grand Prix de CSIO5*. « C’est quelque chose pour moi de gagner une épreuve aussi prestigieuse et qui plus est en Suisse, tout près de chez Paul Bücheler, le propriétaire de mon cheval. C’est du reste le premier Grand Prix que Cool and Easy gagne », ajoutera Hans-Dieter Dreher.
L’Allemand de 44 ans, qui habite à la frontière, tout près de Bâle, et monte pour des propriétaires suisses, a donc presque gagné « à la maison » et il surgit au bon moment pour prouver que Cool and Easy, holsteiner gris de 12 ans (par Contender), déjà 2e du GP5* Rolex de S’Hertogenbosch et 8e du GP Hermès à Paris, a peut-être la pointure olympique.

Les JO en toile de fond…

Reste que les places seront chères en Allemagne. Avec Ludger Beerbaum (forfait ici avec Casello), Marcus Ehning (4 pts avec Gin Chin et non Prêt-à-Tout, double sans-faute dans la Coupe), Christian Ahlmann, Daniel Deusser et Meredith Michaels-Beerbaum, les cinq places semblent prises, mais sait-on jamais… « Je vais à Cannes dès jeudi avec Cool and easy et aucune Coupe n’est planifiée, mais si on me donne une place à Rotterdam ou à Aix, c’est volontiers! »
La jeune Américaine Lucy Davis (23 ans et demi), 2e à 24 centièmes avec le merveilleux Barron (par For Pleasure), déjà excellent dans la Coupe, a aussi marqué des points dans la course olympique. La souriante Suissesse Janika Sprunger (29 ans), 3e à 32 centièmes avec sa merveilleuse Bonne Chance CW (par Baloubet du Rouet), est elle assurée d’une place dans l’équipe de Suisse, mais les cinq prétendants (Guerdat, Estermann, Duguet, Fuchs et elle) ont tous confirmés qu’ils avaient leur place!
Le vainqueur 2014 Paul Estermann, 5e avec Lord Pepsi, a reçu le prix du meilleur cavalier du concours (il avait gagné trois épreuves), et le vainqueur 2015 Romain Duguet, 8e avec Quorida de Treho, aurait sans doute pu être le plus rapide s’il n’avait ralenti la cadence après sa barre sur un vertical. Martin Fuchs (Clooney) et Steve Guerdat (Corbinian) avaient fait une barre au premier tour.

La terrible bagarre des Irlandais !

Terrible lutte pour « la » place olympique chez les Irlandais. Les trois prétendants étaient sans-faute au tour initial, Denis Lynch ayant lui renoncé à sauter avec All Star. Greg Patrick Broderick, 4e avec Mhs Going Global, a sorti un double sans-faute, comme vendredi, Cian O’Connor a assuré une 7e place avec Good Luck en allant tout tranquillement (onze secondes de plus que les trois premiers), tandis que Bertram Allen, 9e avec Molly Malone V, les aurait tous deux devancé sans une barre de Molly Malone V dans le double. Les sélectionneurs voulaient trancher après St-Gall, le pourront-ils?

Deux Français sur cinq

Plusieurs cavaliers ont renoncé à ce Grand Prix le matin encore et il n’y avait finalement que 37 des 50 partants possibles. Et deux Français seulement, Roger-Yves Bost ayant aussi sagement renoncé à monter Quoud’ Coeur de la Loge en prévision des grosses échéances à venir. Timothée Anciaume et Cédric Angot n’ont pas démérité. 5 pts pour le premier avec Kiamon, qui a très bien sauté, mais n’aurait de toute façon pas pu participer à la seconde manche avec 5 pts. Il eût été 11e et son cavalier aurait tout de même empoché 4’500 Euros. « C’était un très bon tour, mais Timothée redoutait la Bruxelles après la rivière, c’était un peu son joker à lui, et il s’est un peu relâché sur le vertical suivant », commentera Philippe Guerdat.
Deux barres pour Cédric Angot et Saxo de la Cour, mais là encore un tour des plus honorable. « Saxo saute bien, il y a juste un problème dans les combinaisons à deux foulées, il est souvent trop près, on l’a vu vendredi et aussi aujourd’hui, ça provoque la faute dans le triple, un détail à améliorer », précise l’entraîneur national, satisfait de ses troupes et de la belle 2e place ex. dans la Coupe.

résultats ici