CSIO de St-Gall: beau doublé de Duguet et Guerdat

dimanche 07 juin 2015

  • imprimer

En triomphant à St-Gall dans le Grand Prix de Suisse devant son « pote » Steve Guerdat, Romain Duguet a fêté le plus grand succès de sa carrière. Quorida de Treho est vraiment très haute sur les barres! Bonne 8e place de Cédric Angot et Rubis de Preuilly, 12e place pour Bosty et Quoud’Coeur, 23e pour Ponnat et Armitages’Boy, nouveaux déboires pour Kevin Staut.

la baule 2015 Romain Duguet et Quorida de Treho largeL

www.scoopdyga.photo

Romain Duguet et Quorida de Treho

Doublé quasiment historique pour les Helvètes dans « leur » Grand Prix de Suisse Longines, ce dimanche à St-Gall, devant 12’000 spectateurs, le second après Markus Fuchs (Nirmette) et Christina Liebherr (No Mercy) ici en 2007. « C’est le plus beau jour de ma vie après la naissance de mes deux filles Chloé et Louise et le plus beau succès de ma carrière, même si j’avais déjà gagné le Grand Prix du Saut Hermès au Grand Palais, en avril », a confié Romain Duguet (34 ans) après son triomphe. Et le néo Suisse d’ajouter: « Je le dois à Quorida de Treho, qui est une jument d’exception ».
Depuis le début de l’année (2e à Bâle, 7e à Zurich, etc.), le Champenois devenu Bernois après une jeunesse passée en Lorraine et naturalisé suisse voici deux ans, n’en finit plus d’aligner les bonnes performances avec sa puissante fille de Kannan, âgée de 11 ans, dénichée chez G.-B. Lutta et qui a des moyens illimités et une sensibilité moins exacerbée qu’à ses 

Pas loin du doublé La Baule-St-Gall!

Le public accouru sous le soleil au Gründenmoos a même pu fêter un doublé helvétique, Steve Guerdat prenant la 2e place, à 77 centièmes de son pote et camarade d’entraînement (Thomas Fuchs les coache tous deux). Le Jurassien aurait bien voulu réussir un doublé « GP de France - GP de Suisse » avec son olympique Nino des Buissonnets, mais il arrivait à se réjouir pour Duguet comme pour lui. « Cela ravive, en revanche, encore plus mes regrets de ne pas avoir pu assurer la victoire de mes deux coéquipiers Romain et Martin (Fuchs) vendredi, car ils méritaient la Coupe, même si le Grand Prix compense cela… ».
Les Suisses ont du reste réussi une superbe performance d’ensemble , plaçant sept des leurs dans le Top-13. Janika Sprunger, 5e, a peut-être un nouveau « Palloubet » en « Bonne Chance ». Nadja Peter Steiner, 7e avec « Céleste », Christina Liebherr, 9e avec « Eagle Eye », Edwin Smits, 11e avec l’épatant étalon suisse « Copain du Perchet CH », et Claudia Gisler, 13e avec « Cordel » vont aussi pouvoir monter de gros CSIO et les Européens, si cruciaux pour la Suisse comme pour la Belgique, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie ou l’Espagne, en lutte pour les 3 places olympiques restantes en équipe, s’annoncent plutôt bien.
Les Irlandais ont placé Darragh Kenny 3e avec Sans Soucis Z, mais les ténors ont déçu. Les Britanniques ont brillé grâce à l’épatante jeune Jessica Mendoza (19 ans), 4e avec Spirit T, et en partie avec Robert Whitaker, 10e et en nette amélioration après la Coupe, mais il n’y avait pas d’Allemand au Winning Round (à 13) et beaucoup d’équipes ont déçu sur ce parcours fort bien conçu par Gérard Lachat, plus long, plus gros et plus technique que la Coupe.

Cédric Angot passe son test…

Les Français avaient deux des leurs pour le grand final, Cédric Angot et Roger-Yves Bost. Pénalisé d’un point de temps au premier tour (pour 77 centièmes), Cédric Angot a accéléré avec Rubis de Preuilly au tour suivant. Il a fait une faute dans la combinaison, mais cela n’a rien changé à son résultat: bon 8e. En revanche, Roger-Yves Bost et Quoud’Coeur de la Loge ont fait deux fautes au second passage, à l’entrée de la combinaison et sur le vertical avec palanque qui suivait: le 12e rang et un peu de déception.
Aymeric de Ponnat avait le désavantage de partir avec le no 1 et Armitages Boy, brillant jusque là, a fait une petite barre à la sortie de la combinaison 12b: 4 pts et pas de 2e manche. Rageant, car le cheval sautait encore mieux que vendredi.

De nouvelles misères pour Kevin Staut

En revanche, parcours cauchemardesque pour Kevin Staut. Ayade de Septon s’envole trop tard sur l’oxer 8: faute. La jument faute ensuite sur l’entrée du triple, le milieu et vole une foulée à son cavalier pour sortir, s’écrasant dans l’oxer. La chute est impressionnante, mais apparemment sans mal. Il faudra toutefois digérer et oublier ça. Et le capitaine du team France a eu de la poisse du premier au dernier jour. Et ce n’est pas tout… dans la nuit de samedi à dimanche, l’étalon de Romain Duguet Otello du Soleil est venu dans le box de la jument de Kevin Quismy des Vaux HDC… Des morsures en attestent.

Résultats ici

St-Gall, Alban Poudret

Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 85 - Anne-Sophie et Arnaud Serre

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr