CSIO de St-Gall: le Grand Prix pour Estermann

dimanche 01 juin 2014

  • imprimer

Victoire du Suisse Paul Estermann, qui s'adjuge le Grand Prix de Suise Longines à St-Gall avec Castlefield Eclipse: l'aboutissement d'une belle carrière. Fabio Crotta, 3e avec Rubina, signe son retour et complète le beau bilan helvétique. Sergio Alvarez Moya 2e. Quatre français étaient en lice, trois du barrage et Frédéric David est bon 6e!

londres 2012 Paul Estermann et Castlefield Eclipse  largeP

www.scoopdyga.com

Paul Estermann et Castlefield Eclipse

Scénario de rêve pour un beau final. Devant 12'000 spectateurs et sous un soleil éclatant, Paul Estermann a comblé la foule en remportant ce dimanche à St. Gall le 79e Grand Prix de Suisse Longines avec brio. Montant son irlandaise Castlefield Eclipse avec audace, tact et sentiment à la fois, le Lucernois de 50 ans a signé un barrage de rêve. Un peu gourmand sur l'avant-dernier obstacle, il a ensuite soigné l'abord du dernier pour s'imposer avec 11 centièmes d'avance sur l'Espagnol Sergio Alvarez Moya, remarquable avec Zipper. Une paille, mais qui change tout! "Ma jument était calme, j'avais un très bon sentiment et j'ai donc essayé!".
Coéquipier modèle, cavalier doué, homme simple et modeste, agriculteur devenu maître de manège sur le domaine familial, Paul Estermann (51 ans dans trois semaines) est apprécié de tous. Et la confiance que lui a témoignée la famille Fasana, propriétaire de sa généreuse mais délicate irlandaise, lui a apporté une jument à la mesure de son talent, une irlandaise géniale et généreuse, mais compliquée.

Fabio Crotta en veut

Fabio Crotta (34 ans), 3e avec la jeune Rubina VIII (10 ans), signe lui son grand retour dans l'élite. Membre de l'équipe aux JO d'Athènes et aux Européens 2005 (argent), il était depuis dans l'ombre de sa soeur aînée Clarissa. Le Tessinois, frère aîné de Clarissa, a la niaque, ça on le sait depuis longtemps, et il a à nouveau de bons chevaux. On le reverra dans l'équipe.
Le parcours de Gérard Lachat n'était pas plus compliqué que la Coupe des Nations et surtout le temps accordé était bien large. Certaines "surprises" ne se seraient sans doute pas qualifiées pour le tour des vainqueurs s'il y avait eu trois secondes de moins pour boucler ce tour. La ligne rivière (15 cm plus large que vendredi et sautée dans l'autre sens) suivie d'un vertical de 160 cm à 6 ou 7 foulées a provoqué des fautes.

Frédéric David, l'homme qui monte

Quatre Français étaient en lice, Anne-Sophie Godart ayant logiquement renoncé après sa difficile Coupe des Nations de vendredi. La Française basée en Belgique fit un tour de remise en confiance le matin dans la Progressive avec Carlitto van't Zorgvliet: sans faute et bien vu! Et ils auraient bien pu être quatre en seconde manche.
Julien Epaillard et Qarat de la Loge, déjà convaincants dans la Coupe, ne furent en effet eux… privés de dessert que pour une toute petite faute à la rivière. "J'ai fait la faute à l'eau?", demanda à sa sortie de piste le Normand, un peu incrédule, à Philippe Guerdat.

Trois Français en "finale"

Restaient trois Bleus parmi les 15 finalistes. Frédéric David et Equador van't Roosakker, 6es la veille dans la qualificative, avaient obtenu un sans faute parfaitement mérité, se jouant avec aisance des principales difficultés. Et ils ont remis ça au barrage, ne prenant pas tous les risques. Comme ils partaient en ouvreurs, en no 1, on peut parler de mission parfaitement accomplie et de belle promesse pour l'avenir chez les Bleus du cavalier un pied en Bretagne, l'autre au Moyen-Orient.
Timothée Anciaume et Padock du Plessis HN n'ont pas fait d'erreur non plus à l'initial. L'étalon, fils de Kannan, avait fait une (grosse) barre vendredi, en première manche, mais il a ensuite aligné deux sans faute et sa faute sur le dernier est juste rageante car son tour ultrarapide aurait pu lui offrir la 3e place!
Kevin Staut, qui avait laissé Rêveur de Hurtebise au repos en prévision des échéances à venir, a aussi sorti le grand jeu avec Estoy Aqui de Muze HDC. Une barre sur un vertical du barrage les relègue aussi de la 3e à la 10e place, mais le bilan est positif.

Résultats de St Gall ici

Pendant ce temps là au CSIO de Lisbonne (division 2), le Grand Prix revient au Portugais Luis Sabino Goncalves avec Imperio Egipcio Milton (Dollar du Murier) devant l'Américaine Catherine PAsmore / Bonanza van Paemel te l'Italine Natale Chiaudani / V. Dommage pour Cédric Angot avec Rubis de Preuilly et Marie Demonte avec Rhune d'Eskadi qui après une bonne première manche, concluent finalement aux 11ème et 12ème places à l'issue de la seconde

Résultats de Lisbonne ici

Photo d'archive

A St Gall, Alban Poudret

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr