CSIO de la Baule : Victoire néerlandaise, les Bleus 3e

vendredi 17 mai 2013 - La Baule (44)

  • imprimer

La première étape de la Division 1 du tout nouveau circuit des Furusiyya Nations Cup FEI s’est disputée vendredi après-midi à La Baule. 2e derrière les Suisses à l’issue de la première manche, les Tricolores ont finalement décroché la 3e place (ex-aequo avec l’Irlande et la Grande-Bretagne), derrière les Nerlandais et les Suisses. A voir les interviews de Kevin Staut et Olivier Guillon!

la Baule 13- les Néerlandais sur la plus haute marche largeL

Frédéric Tarder

Les Néerlandais sur la plus haute marche

Grande nouveauté cette année, les nations de la Division 1 ne peuvent engranger des points que sur 4 des 8 étapes du circuit, choisies avant le coup d’envoi de la saison. Vendredi après-midi à La Baule, seules la Grande-Bretagne, l’Irlande, la Suisse et la France ont donc joué quelque chose. Ce qui explique aussi la disparité de niveau entre les équipes : l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique (invitée car elle fait partie de la Division 2) n’ont en effet pas aligné leurs meilleurs couples.
Le chronomètre a joué un rôle décisif sur la première manche, construite par Frédéric Cottier. 16 couples ont bouclé un sans-faute sur les obstacles, mais seulement 7 sans temps dépassé. Et en Coupes des nations, ce petit point supplémentaire peut faire toute la différence sur le total final… Et c’est la Suisse, avant-dernière à s’élancer, qui a pris les commandes de la première manche avec un total de 1 point grâce aux scores vierges de Janika Sprunger/Palloubet d’Halong et Pius Shwizer/Powerplay. Steve Guerdat écopait d’un point de temps avec Nasa. Le sort de la France était donc entre les mains de Kevin Staut/Aqui Estoy de Muse, ultime cavalier à entrer en piste, suite au point de temps dépassé de Pénélope Leprevost/Topinambour, aux 8 points de Marc Dilasser/Obiwan de Piliere et au bon sans-faute d’Olivier Guillon/Lord de Theize. En cas de nouveau sans-faute, les Tricolores se partageaient la tête avec la Suisse mais en cas de 8 points, elle dégringolait à la dernière place avec un total de 9 points… Le Normand géra heureusement la pression, et à part une barre sur le vertical n°7 (obstacle qui est le plus tombé avec le triple), assura le coup pour offrir la 2e place provisoire (avec 5 points) à ses coéquipiers devant les Allemands et les Belges, ex-aequo avec 6 points.

La remontée des Néerlandais

La seconde manche a rebattu les cartes. Seulement 5e avec 7 points après le premier round, les Néerlandais (qui ne prennent pas de points sur cette étape) se sont finalement imposés en alignant trois sans-faute sur le second tour grâce à Hendrik-Jan Schutter/Cerona HS, Franck Schutter/Winchester HS et Albert Voorn/Tobalio (1 point de temps). Les deux fautes de Pius Shwizer, dernier Helvète à partir, enlevait toute chance de victoire suisse car Janika Sprunger/Palloubet d’Halong avait signé un nouveau sans-faute mais Paul Estermann/Castlefield Eclipse et Steve Guerdat/Nasa étaient déjà chacun pénalisés de 5 points. Avec 13 points, les Bleus terminent 3e ex-aequo avec l’Irlande et la Grande-Bretagne. Forcément déçus car avant le parcours de Kevin Staut (4 points), ils pouvaient encore accrocher une 2e place… Voici leur analyse.

La réaction des Français

Pénélope Leprevost (1 + 4) : « Topinambour a très bien sauté. Je suis contente de son comportement. En première manche, j’ai perdu du temps dans le virage avant le n°4 et je n’ai pas osé galoper avant le double d’oxer (n°11). En seconde manche, je ne m’attendais vraiment pas à cette faute sur la sortie du triple n°6. Je l’ai peut-être monté un peu trop relâché. »

Kevin Staut (4 + 4) : « Le temps serré m’a obligé à sortir un peu Estoy Aqui de Muze HDC de son rythme habituel. D’où ma faute sur le vertical n°7 en première manche. Sur le second tour, la faute sur la spa vient peut-être d’un peu de négligence car je ne la craignais pas. Mais c’est sa première Coupe des nations à seulement 9 ans donc le bilan est positif. »

Olivier Guillon (0 + 8) : « Je suis déçu de ma seconde manche d’autant que je ne sentais pas le cheval émoussé. Il n’a pas moins bien sauté. Je faute sur le n°3 car je suis entré un peu trop en avant dans la ligne, et, sur la spa, la place était pas mal mais Lord est resté un peu figé. J’ai peut-être mal analysé l’embouchure à utiliser. J’alterne en effet entre deux mors droits et j’ai opté pour celui qui est un peu plus dur aujourd’hui alors que l’autre aurait sans doute mieux convenu. »

Marc Dilasser (8 + 0) : « Sur la première manche, je m’en veux beaucoup car j’ai pris le galop de trop loin et Obiwan s’est un peu désorganisé. Je suis ravi d’avoir rectifié le tir en seconde manche. Il a bien répondu, même si je l’ai senti un peu éprouvé en fin de parcours. Il a dû faire un effort sur le double d’oxer alors qu’habituellement c’est le genre de combinaison qui ne lui pose pas de problème. Monter en Coupe des nations est en tous cas ultra motivant car on est obligés de s’arracher ! »

Tous les résultats en cliquant ici!

A voir les interviews de Kevin Staut et Olivier Guillon!

Sur place, Elodie Mas

previous video
next video
Fautras Équestre
Fabricant de vans et camions pour chevaux
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
Laboratoires Audevard
Ce qui nous rassemble, la santé et la performance du cheval.
  • imprimer

0Commentaires

CECILE D | 30/05/2013 11:53
Bravo a l'équipe néerlandaise et aux trois fils de Numéro Uno.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr