Championnats du Monde 2022, une trentaine de candidats potentiels
mardi 26 mars 2019

Championnats du Monde
Championnats du Monde © Images'Inn Photographies - Eric Knoll

Depuis le désistement de Samorin (Slovaquie) fin 2017, la FEI a lancé un vaste processus de candidature pour les championnats du Monde de 2022. Les intéressés avaient jusqu'au mois de février pour se manifester. Au total, une trentaine de lieux émanant de vingt pays et de quatre continents différents (l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud ainsi que d'Asie) ont été proposés.

Les délégués représentant la trentaine de candidats potentiels se sont regroupés à Lausanne aujourd'hui pour être briefés sur les apports et les contraintes d'organisation d'un tel événement : impact économique sur la ville et le pays hôte, des opportunités commerciales, des droits de diffusion et de promotion... "Il est extrêmement encourageant de recevoir tant de personnes se manifester pour l'organisation des championnats du Monde de 2022", se réjouissait le président de la FEI, Ingmar De Vos. "Nous espérons que cette nouvelle approche collaborative, conforme à la nouvelle réglementation du Comité International Olympique et basée sur la transparence, la rentabilité et la durabilité, donnera lieu à de solides offres". 

Des offres solides seraient en effet les bienvenues pour la pérennité des championnats du Monde équestres après l'organisation des JEM de Tryon qui fut pour le moins laborieuse. Pour mettre un maximum de chance de son côté, la FEI a proposé l'organisation de championnats du monde séparés. L'hôte pourrait par exemple choisir de n'accueillir que cinq ou six des huit disciplines dépendantes de la Fédération Equestre Internationale (le saut d'obstacles, le concours complet, le dressage, le para-dressage, la voltige, le reining, l'attelage et l'endurance). "Notre sport a tellement grandi qu'un championnat pluridisciplinaire tel que les Jeux Equestres Mondiaux est devenu trop imposant pour de nombreux sites. En ouvrant le processus de candidature pour 2022 aux offres uniques et pluridisciplinaires, sans exclure de Jeux complets, nous pensons avoir créé une formule plus séduisante et le grand nombre d'intéressés suggère que nous sommes sur la bonne voie.

Après ce premier rassemblement, tous les candidats potentiels ont jusqu'au 7 juin pour soumettre leur candidature officielle. L'évolution finale de ces offres s'effectuera fin octobre. Le choix de la FEI sera annoncé à Moscou, fin novembre, à l'occasion de son assemblée générale.