Changement de date pour les Internationaux d’Hardelot
dimanche 20 novembre 2016

hardelot terrain
hardelot terrain © Sylvia Flahaut

Traditionnellement programmé début avril, le CSI3* d’Hardelot est l’une des premières compétitions internationales sur herbe de la saison dans les Hauts-de-France. Mais l’événement, piloté par Gilles Brousse en partenariat avec la famille Rohmer, devrait, dès l’an prochain, être programmé à une nouvelle date.

 “Nous avons choisi de remplacer notre traditionnel CSI2*, qui se tient généralement mi-juin, par notre 3*, indique Gilles Brousse. Après l’édition de l’année dernière, nous avons décidé qu’il fallait impérativement décaler le rendez-vous. Il ne se tiendra plus en avril”. S’il est question de date, c’est la qualité de la piste en herbe qui est d’abord en cause. Aux yeux de Gilles Brousse, il n’est plus possible de concilier la tenue du CSI en avril avec une qualité de terrain optimale. “Tous les ans, généralement en fin d’année, nous procédons à un décompactage du sol, pointe Gilles Brousse. Lors de la dernière édition, nous nous sommes aperçus qu’après le premier jour de compétition, l’herbe avait été fortement arrachée par endroits et que le terrain avait davantage souffert que d’habitude. Nous en avons notamment discuté avec Philippe Guerdat. Il m’a dit qu’il fallait travailler là-dessus et voir pour peut-être décaler le concours”.

Le réchauffement des températures en cause

Selon Gilles Brousse, les saisons hivernales, de plus en plus douces, ont leur part de responsabilité dans ce constat. “Les gelées hivernales renforcent l’herbe et son enracinement, détaille l’Hardelotois. Elles permettent également de restreindre les mauvaises herbes. On paie en avril la hausse des températures hivernales. L’herbe n’a pas le temps de bien repousser et le terrain ne se montre pas assez résistant”. Cette année, le travail de décompactage sera plus intensif. “ On traitera ensuite les mauvaises herbes et on ajoutera par la suite du sable sur la piste, poursuit Gilles Brousse. Mi-mars, on aérera le terrain et on sèmera de l’herbe. Il faudra ainsi attendre quelques mois avant de se servir de nouveau de la piste. Notre terrain en herbe, c’est notre atout, on le sait. Pas question de transformer notre terrain en carrière de sable. Il est important de le préserver et nous devons faire des choix pour proposer aux cavaliers la meilleure qualité de sol possible”. Le CSI3* d'Hardelot génère un beau plateau de cavaliers, qui viennent souvent y préparer La Baule. " Derrière, se tiendront encore des concours comme Aix-la-Chapelle ou Chantilly. A cette date, on aura Cannes en face, on le sait, mais le calendrier est de toute façon bien trop garni pour dénicher un week-end sans aucun événement". Outre cet entretien du sol, quelques aménagements seront réalisés sur le terrain. Ils concernent les obstacles d’eau, rivière et bidets, dont les réceptions et abords seront remis à niveau. Total de la réfection : 20000 euros. Quant au CSI2*, il pourrait être repoussé au mois de septembre. Le traditionnel championnat amateur reste, pour sa part, programmé en août.