Chantilly: Eugénie Angot et Dominique Bœuf, le couple du trophée Race & Jump,

mardi 23 juillet 2013 - Chantilly (60)

  • imprimer

C’est une vraie compétition et une vraie farce en même temps. Une histoire originale, digne des paris qui ont fait la réputation de Chantilly dans le monde équestre. Lors de l'étape du Global Champions Tour, le trophée Race and Jump a amusé les foules, les cavaliers et les jockeys.

Chantilly 13- Race'n Jump- remise des prix largeL

Scoopdyga

Chantilly 13- Race'n Jump-Eugénie Angot en jockey  largeL

Scoopdyga

Chantilly 13- Race'n Jump- Eugénie Angot en jockey  largeL

Scoopdyga

Chantilly 13- Race'n Jump- Dominique Bœuf  largeP

Scoopdyga

Chantilly 13- Race'n Jump- les participants largeL

Scoopdyga

Eugénie Angot en jockey, sourire aux lèvres

Eugénie Angot s'offre la victoire

Dominique Bœuf en cavalier s'offre un parcours sans faute

Les participants

previous video next video

Ils inversent leur rôle : Eugénie Angot court sur l’hippodrome, puis Dominique Boeuf saute les barres. Ils concourent par équipe et pour la 3e édition,  six équipes sont en lice.  Du côté des cavaliers, les champions olympiques en titre Steve Guerdat et Ben Maher, un ancien champion olympique en la personne de Cian O’Connor, Electra Niarkos, Julien Epaillard et Eugénie Angot. Que du beau et du très beau linge.
Leurs coéquipiers jockeys (tirés au sort) sont cravaches d’or : Christophe Pieux joue avec Steve Guerdat, puis dans l’ordre : Erwan Chazelle, Bertrand Lestrade, Stéphane Pasquier et David Cottin et Dominique Bœuf. Chaque duo est sponsorisé.
La Race & jump se déroule sur le magnifique hippodrome des princes de Condé, avec arrivée devant les grandes écuries. Un tour de piste de 1400m. Les jockeys cavaliers de cso d’un jour sautent des obstacles de 1,05 à 1,10m et sont jugés au chrono, sur la magnifique piste Meautry réservée au Global champion tour. On ne peut rêver mieux.

Le public, serré sur les gradins en cette soirée encore ensoleillée, est ravi et applaudit à tout rompre. Les cavaliers du Global sont tous là. Tout le monde joue le jeu. L’AFASEC prête ses pursang, Olivier Jouanneteau et ses propriétaires prêtent 6 selles français.
C’est parti, les jockeys sont juchés sur une nacelle pour voir arriver les concurrents dont ils jugent la prestation « facile »... Mais sur la piste, c’est plus délicat. Les cavaliers sont guidés par un jockey leader qu’ils ne peuvent dépasser avant le top départ, ils galopent groupés. Dès que possible, Eugénie et Electra attaquent à la corde, « j’ai eu du mal avoue qu’elle s’est entraïnée autrefois chez Jean de Balanda : « j’y ai pris goût, j’adorais la course ! » Pas étonnant qu’elle ait trouvé la formule pour coincer les champions qui malgré leurs efforts ne peuvent la ratrapper...
Eugénie l’emporte et effectue la reconnaissance avec son complice Dominique Boeuf, qui lui, s’est entraîné avec le cavalier de Gouvieux,  Frédéric de Romblay, la veille, pour apprendre à « inverser ses réflexes de position à cheval sans casser des années de pratique et pour apprendre à tenir autrement les rênes. » Lui aussi a adoré l’exercice et on voit les effets de sa formation express. Si ses compères tirent sur la bouche et se tiennent quasi debout sur la selle, lui se rapproche de l’assiette d’un cavalier.

On sent que les jockeys sont adeptes de l’accélération sans hésitation : rien ne les arrête. Chazelle « traverse » un obstacle, Pasquier en détruit un, Pieux essuie des refus et tient si court les rênes qu’il arrive sur l’obstacle en déséquilibre mais il passe et réalise LE sans faute. Comme Dominique Bœuf, parti le dernier. « Je me suis préparé car je ne voulais être être ridicule, chez moi, alors que je n’avais pas sauté depuis mon dernier poney. Et puis pour gagner ce genre de défi, il faut de la chance et le tirage au sort m’a associé à  Eugénie, avec qui j’ai une certaine complicité depuis qu’on s’est offert quelques galops ensemble sur la piste des Aigles de Chantilly, juste pour le plaisir ! »
L’équipe des sérieux-concentrés- bien préparés, parrainée par Equidia Life,  gagne donc les deux manches. Derrière, on s’esclaffe, on rigole, on fonce... tout va bien ! Tous les participants se sont beaucoup amusés, le public aussi !

On prend les inscriptions pour l’an prochain !

Retrouvez toutes les photos de l'évènement sur www.scoopdyga.com

Elisabeth Gillon

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr